1000 ans de littérature d’Oc – un projet labellisé Université Ouverte des Humanités

89befe54-1449-4a31-b2f9-c549a8a8749aMille ans de littérature d’Oc… Comme les paysages, les langues sont stratifiées et nous donnent à lire leur histoire dans leurs œuvres. Cette anthologie propose une vue en coupe de mille ans d’écriture occitane : une géologie de notre mémoire et un panorama du présent. L’occitan n’a cessé de s’écrire pendant tout le second millénaire de notre ère et il conserve cette bonne habitude depuis l’avènement du troisième.

On peut espérer que cette longévité, rare sinon unique parmi les langues européennes, suscitera la curiosité des lecteurs contemporains. D’autant que cette longue durée d’écriture repose sur un paradoxe : l’une des plus anciennes langues de culture d’Europe, sinon la plus ancienne depuis le Haut Moyen-Âge, langue historique d’un tiers du territoire français, s’écrit depuis cinq cents ans, à quelques exceptions près, en marge de toute institution littéraire nationale, de façon quasi clandestine, en tout cas marginale, se voyant refuser toute reconnaissance, tout prestige, voire tout droit à produire une grande, une haute littérature.
Nous traitions déjà de cette question dans un précédent projet UOH : L’occitan, une langue, une littérature, une histoire, qui visait à donner un aperçu rapide d’un millénaire d’écrit occitan mis en perspective historique. Nous avons choisi cette fois de mettre l’accent sur des textes et les auteurs. Pour chaque auteur, nous proposons une présentation de sa vie et de son œuvre de façon synthétique, un ou plusieurs de ses textes, ainsi qu’une bibliographie et une liste de sites et d’articles le concernant.

La nouveauté du projet réside dans la mise à la disposition du lecteur de nombreux documents audio et vidéo. Nous avons pu réaliser des entretiens avec plusieurs écrivains qui présentent leur œuvre et exposent leurs influences littéraires. De nombreux textes sont lus, parfois par les auteurs eux-mêmes, et nous avons essayé de donner des références bibliographiques et sitographiques aussi complètes que possible pour permettre à nos lecteurs d’aller plus loin, s’ils le désirent, dans la découverte de ces auteurs, dont certains, sinon la plupart, sont « notoirement méconnus », pour reprendre l’expression pleine d’humour de l’écrivain auvergnat Alexandre Vialatte.

Nos remerciements les plus chaleureux vont aux éditeurs, aux auteurs et à leurs familles qui nous ont permis de mettre à la disposition du public des ressources originales.

Marie-Jeanne Verny – Jean-Claude Forêt

NOTA BENE :
Une anthologie de plus, dira-t-on. Certes, et avec tous les défauts que contient toute anthologie, à commencer par l’incomplétude qui lui est consubstantielle. Il suffit pour en juger de comparer la cinquantaine d’auteurs que nous présentons, alors que les dictionnaires de la littérature occitane en recensent des milliers… (Voir par exemple le Dictionnaire des auteurs de langue d’oc de 1800 à nos jours de Jean Fourié, le plus complet.)
Nous assumons la part de subjectivité inhérente à l’entreprise. Trop nombreux sont les auteurs essentiels, de toutes les périodes, que nous n’avons pu faire figurer. Nous aurions aimé réserver une place de choix dans cette anthologie à l’immense poète provençal qu’est Max-Philippe Delavouët. Cela ne nous a pas été possible, faute d’autorisation des ayant-droit.
Qu’on se rassure : le cadre de travail défini par ce site nous donnera l’occasion d’enrichissements ultérieurs.
Ce contenu a été publié dans Audio & Vidéos, Espace occitan / RedOc, Littérature et Arts, Publications en ligne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.