26-01-17- Rencontre occitane Sauramps « Lire et conter le pays » 18 h 30 Gazette Café

 1701-12-pays d'Hérault 001 Le long du fleuve Hérault (JC Forêt, Pays Cœur d’Hérault, photos de Luc Micola)
À la demande du Pays Cœur d’Hérault et d’un collectif d’association d’étude et de défense du patrimoine, Jean-Claude Forêt propose un itinéraire à la fois didactique et poétique reliant quinze sites patrimoniaux de ce territoire (par exemple, la chapelle du Cardonnet, le château d’Aumelas, l’abbaye d’Aniane, la Tour de Gignac…). Sa randonnée est une méditation sur la notion de patrimoine architectural, indissociable pour lui du patrimoine naturel et linguistique, l’occitan en l’occurrence.

1701-12-publicacions-daicidailaPassa carrière : Noms de rues en occitan (D’aicí d’alai)
L’association D’aicí d’alai (De ci de là) se donne pour tâche de faire vivre et connaître la culture occitane dans le territoire de 5 communes du sud-ouest de la métropole montpelliéraine (Saint-Jean de Védas, Lavérune, Pignan, Saussan, Fabrègues). Elle a édité en 2016 une brochure de toponymie remarquablement bien faite. Parmi tous les noms de rues, places et chemins de son territoire, marqués sur une plaque, ce petit ouvrage retient les noms occitans, y compris francisés, et en présente la forme occitane correcte, dans son orthographe classique, avec le sens et l’étymologie. Au moment où de nombreux lotissements se construisent autour de Montpellier, avec une multitude de nouveaux lieux à nommer, cette brochure nous fait réfléchir sur la façon de les dire en puisant dans l’immense trésor de la mémoire et de l’histoire plutôt qu’en recourant à des néologismes exotiques, bricolés ou hasardeux.
 
jaquet-index – Contes mystérieux du Quercy/ Contes misterioses del Carcin (Michel Jacquet)
Au Quercy comme ailleurs, existe toute une mythologie populaire. Le malin erre ici-bas pour perdre les malheureux. Les serpents, les chats et les loups seraient doués de pouvoirs maléfiques, mais il existerait aussi des animaux purement fantastiques. Des hommes sauvages peupleraient les forêts. Un voyageur a le pouvoir de ressusciter les morts. Des trépassés châtient les vivants. Les âmes du purgatoire hantent la campagne. Quelques imprudents rencontrent la faucheuse. Les extra-terrestres eux-mêmes poseraient leurs nefs en Quercy. Ce livre invite le lecteur à entrer dans cet univers merveilleux. Michel Jacquet a passé son enfance dans une petite ville du Quercy qui a inspiré ce recueil de contes : les uns entendus, d’autres simplement imaginés.

Bien écrire les noms des olives et des oliviers : essai de nomenclature raisonnée (Josiane Ubaud)
Les noms variétaux (tous occitans évidemment) sont maltraités depuis des siècles, depuis que les francophones exclusifs étudient l’olivier. Jamais ils ne se sont posé la question de la langue qu’ils manipulaient, jamais ils n’ont ouvert le dictionnaire de Mistral, jamais ils n’ont consulté des linguistes en occitan. Les textes actuels concernant les recherches sur l’olivier présentent donc des accumulations d’erreurs orthographiques, syntaxiques et étymologiques. Cet essai de nomenclature regroupant les 270 noms trouvés dans les livres ou en enquêtes sur le terrain explique les erreurs, rétablit les bonnes formes en occitan (graphie classique et graphie mistralienne), donne leurs adaptations correctes en français et restitue leur étymologie, loin de toute fantaisie échevelée. C’est tout un regard culturel qui transparaît  à travers ce lexique si représentatif de notre agriculture.

Ce contenu a été publié dans Civilisations, Espace occitan / RedOc, Littérature et Arts, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.