« Etudes de langue et d’histoire occitanes » par Philippe Martel

Martel1_couvertureIntroduction : un peu de mode d’emploi        

Première partie : Écrire l’histoire des occitans

  • 01.    Histoires d’Occitanie      
  • 02.    Les historiens du début du XIXe siècle et le Moyen Âge occitan : Midi éclairé, Midi martyr ou Midi pittoresque    

Deuxième partie : un peu d’histoire médiévale

  • 03.    A la naissença d’una mitologia : la societat occitana au sègle XII       
  • 04.    Les Chartes en occitan du XIIe siècle : une anomalie ?        
  • 05.    Occitan, français, et construction de l’État en France   Troisième partie : un peu d’histoire de l’occitan au XIXe siècle
  • 06.    Républiquen, rouyalisto, sans-culotto et istoucrato, ou texte occitan et texte politique       
  • 07.    Lo retorn de la Mariana. Écrits politiques en occitan pendant la IIe République (1848-1852)        

 Quatrième partie. Un peu d’histoire du félibrige

  • 08.    Le Félibrige : un incertain nationalisme linguistique    
  • 09.    Félibres rouges ou Rouges félibres ?       
  • 10.    Les meules qui broient : la crise félibréenne de 1878        
  • 11.    Poètes et paysans : les écrivains paysans dans le Félibrige (1860-1914)        
  • 12.    Collectors e Felibres       

Cinquième partie. Un peu d’histoire du XXe siècle

  • 13.    Mistral 1930, ou Le Rendez-vous manqué        
  • 14.    Être occitan en 1982     
  • 15.    Révolutionnaire ou nationaliste ? La poésie occitane après 1968       
  • 16.    L’occitan aujourd’hui      
  • 17.    Compter les occitanophones… histoires d’enquêtes     

Sixième partie. Un peu d’histoire des controverses graphiques

  • 18.    Une norme pour la langue d’oc ? Les débuts d’une histoire sans fin       
  • 19.    Alentorn de la grafia : quauques precursors dau sègle XIX        

Septième partie. Un peu de tout pour ne pas conclure

  • 20.    La poésie populaire d’oc à l’époque romantique : une découverte ?       
  • 21.    Flourença a l’Argentin, la belle voyageuse      
  • 22.    La tapisserie volante : autour de la « questione ladina »       
  • 23.    Les langues de France au futur      

Présentation de l’ouvrage

Les Occitans ont-ils une histoire ? Entendons, une histoire qui leur soit propre et qui, tout en les associant la plupart du temps (pour le meilleur ou pour le pire…) aux autres Français, révèle cependant des spécificités qui les en distinguent ? Il a semblé à Philippe Martel que c’était une question suffisamment importante pour qu’il lui consacre un certain nombre de publications depuis une quarantaine d’années. On en trouvera ici un choix représentatif de certains aspects de son cheminement scientifique. Outre une réflexion liminaire, d’ordre historiographique, sur l’héritage des historiens du « Midi », professionnels ou non, depuis le XIXe siècle, sont repris ici des articles traitant d’histoire médiévale – le premier terrain sur lequel s’est engagé l’auteur. Viennent ensuite des études d’histoire contemporaine sur l’écho que les événements politiques qui ont marqué la France depuis la Révolution ont trouvé dans l’écrit d’oc et sur l’histoire de la renaissance occitane depuis Frédéric Mistral. Les derniers textes reflètent ce qu’ont été, à tel ou tel moment, les préoccupations de l’auteur sur divers sujets.

Né en 1951, Philippe Martel est agrégé d’histoire et docteur d’État avec une thèse sur le Félibrige dirigée par Maurice Agulhon. Ancien directeur de recherches au CNRS, il a été professeur à l’Université Paul-Valéry Montpellier, dans le département d’occitan. Il est l’auteur ou le co-auteur de nombreux articles et livres, dont Les Noms de Montpellier (avec Jacques Bres), 2001 ; Enseigner la Région (avec Pierre Boutan et Georges Roques), 2001 ; Les Cathares et l’histoire. Le drame cathare devant ses historiens (1820-1992), 2002 ; L’École française et l’occitan ; le sourd et le bègue, 2007 ; Les Félibres et leur temps. Renaissance d’oc et opinion 1850-1914, 2010 ; Mémoires de pauvres. Autobiographies en vers au XIXe siècle (avec Philippe Gardy), 2010.

400 pages – 24 euros – ISBN : 978-2-35935-153-8

Ce contenu a été publié dans Civilisations, Espace occitan / RedOc, Non classé, Ouvrages, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.