Anne-Laure Bonvalot

anne-laure-bonvalot

  • Maîtresse de Conférences en cultures et littératures hispaniques à l’Université de Nîmes.
  • Docteure en études romanes.
  • Agrégée d’espagnol (2007)
  • Ancienne membre de l’École des Hautes Études Hispaniques et Ibériques (EHEHI – Casa de Velázquez, Madrid)
  • Ancienne élève de l’ENS LSH de Lyon.

Domaines de recherche :

  • Littérature espagnole des XXe et XXIe siècles, littératures comparées (domaines hispanophone, francophone, lusophone, catalanophone,lusophone), littérature équato-guinéenne.
  • Roman engagé, fiction politique, écritures mémorielles, littératures de la crise.
  • Littérature environnementale, fiction écologique, études écocritiques, études décoloniales.

Publications

Livres

  • Fictions politiques. Esthétiques de l’engagement littéraire dans l’Espagne contemporaine, Paris, Classiques Garnier, Collection « Littérature, histoire, politique », à paraître (2019).

Direction d’ouvrages collectifs

  • Avec Agnès Delage, Anne-Laure Rebreyend et Philippe Roussin (Éds.), Literaturas y transiciones democráticas, Madrid, Casa de Velázquez, à paraître (2019).
  • Avec Blandine Charrier, Bertrand Guest, Anne-Rachel Hermetet et Isabelle Trivisani (Éds.), Poétiques environnementales et récits de l’empreinte, Rennes, PUR, à paraître (2019).

Chapitres de livres, préfaces

  • Avec le collectif La Minga, «Territoires en lutte, différence radicale et écologies pluriverselles : des pistes pour une autre praxis relationnelle », préface à Arturo Escobar, Sentir-penser avec la Terre. Une écologie au-delà de l’Occident, Paris, Seuil, collection « Anthropocène », 2018.
  • « Literaturas ambientales del Sur global para el pluriverso: hacia una poética decolonial del género », dans : Brice Chamouleau (Éd.), De colonialidad. Perspectivas sobre sujetos y género en la historia contemporánea española, Madrid, Postmetropolis Editorial, 2017, p. 49-70.
  • « Alfons Cervera o la novela del disenso », dans : David Becerra Mayor (Éd.), Convocando al fantasma. Novela crítica en la España actual, Madrid, Tierradenadie Ediciones, 2015, p. 203-224.

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « Écolittératures du Sud global et “réalisme magique” : quelles affinités ? », Motifs, numéro 3, « Réalisme magique et environnement », à paraître (2018) .
  • « Puissance de l’intervalle : expériences de désidentification dans El padre de Blancanieves de Belén Gopegui et Les Renards pâles de Yannick Haenel », Dissidences, numéro 16, « L’extrême gauche saisie par les lettres », janvier 2018, p. 31-49.
  • « La guerra de los mundos en algunas ficciones del Antropoceno: agonística ambiental y poéticas de la habitabilidad », Ecozon@, volume 8, numéro 1, « South Atlantic Ecocriticism », 2017, p. 98-112, http://ecozona.eu/article/view/1031
  • « Le discours romanesque face au capitalisme : mobilisation des affects et contingence de la représentation », L’Homme et la société, volume 200, numéro 2, « Économie et littérature », 2016, p. 121-138.
  • « La robinsonnade dans les “romans de la crise” de la Péninsule Ibérique : scènes de l’inhabitable et faillite de l’“homme économique” », Loxias, numéro 52, « (Re)lectures écocritiques : l’histoire littéraire européenne à l’épreuve de la question environnementale », mars 2016, http://revel.unice.fr/loxias/index.html?id=8282.
  • Avec Canela LLECHA LLOP, « Quand l’histoire se fait Histoire : devenirs du passé, a(d)venirs du présent dans la fiction mémorielle de l’Espagne contemporaine », Pandora, numéro 10, « Politiques, récits et représentations mémorielles en Espagne et en Amérique Latine aux XXe et XXIe siècles », automne 2015, p. 193-207.
  • « Une approche de la marge par l’hétérotopie narrative : La mano invisible et La habitación oscura d’Isaac Rosa », HispanismeS (SHF), numéro 5, « Formes de la marginalité dans la prose narrative espagnole de notre temps (2000-2014) », premier semestre 2015, p. 110-124.
  • « Pragmatique du roman engagé : Babelia ou le partage du possible en littérature », Revue électronique Dissidences, numéro 5, printemps 2013, http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=2730.
  • « De la référence à l’inférence. Éléments pour un réalisme des possibles », Hispanística XX, numéro 30, « Dire le réel. Culture hispanique contemporaine », 2013, p. 145-158.
  • « Entre la espada y la pared : nouvelles écritures engagées dans le roman espagnol contemporain », dans : Langues néo-latines : Revue des langues vivantes romanes, numéro 354, « Aspects du roman espagnol actuel (1990-2010) », septembre 2010, p. 25-44.

Articles dans des actes de congrès avec comité de lecture

  • « Élucider l’écocide. Le pétropolar africain à l’heure de l’extractivisme », à paraître (2018) dans les actes de la Journée d’étude « Quand le noir se met au vert. Polar, ruralité et écologie », Université de Poitiers, 02 mai 2018.
  • « Mobilisation sociale et subjectivation politique dans la fiction espagnole post-15M : horizons esthétiques et anthropologiques de la “littérature indignée” », à paraître (2018) dans les actes de la Journée d’étude « L’Espagne post-15M », Paris, ENS Ulm, 6 octobre 2017.
  • « Les récits de Gaïa : expérimentalisme social et écoféminisme afro-luso-hispanique », à paraître (2018) dans les actes du colloque « Écocritique : Nouvelles territorialités », Université d’Angers, 28-30 juin 2016.
  • Avec Anne-Laure Rebreyend, « Poética del canon narrativo transicional en algunas ficciones democríticas de la España contemporánea », à paraître (2018) dans : Anne-Laure Bonvalot, Agnès Delage, Philippe Roussin et Anne-Laure Rebreyend (Éds.), Escribir la democracia. Literatura y transiciones democráticas, Madrid, Casa de Velázquez.
  • « Mémoires de la guerre d’Espagne et du franquisme : discours, poétiques, représentations », dans Laure Lévêque (Ed.), 2000 ans de guerres en paix, Paris, L’Harmattan, 2018, p. 137-152.
  • Avec Alice Pantel, « Narrhackers et narrhacktions. Quand les pirates atthackent le roman espagnol contemporain », dans Isabelle Boof-Vermesse, Matthieu Freyheit et Hélène Machinal (Eds.), Hybridités posthumaines. Cyborgs, mutants, hackers, Paris, Orizons, 2018, p. 227-242.
  • « Esthétiques de l’inacceptable dans le roman espagnol contemporain », dans : Raphaëlle Guidée et Patrick Savidan (Éds.), Dire les inégalités. Représentations, figures, savoirs, Rennes, PUR, 2017, p. 111-120.
  • « El maquis cerveriano: una po-ética de la comunidad política », dans : Marie-Claude Chaput, Canela Llecha Llop et Odette Martínez Maler (Éds.), Escrituras de la resistencia armada al franquismo, Nanterre, Presses Universitaires de Paris Nanterre, 2017, p. 217-222.
  • « L’écopoétique des Suds. Vers une communalité des mémoires afro-luso-hispaniques », dans : Gisèle Avome Mba, Éisabeth Oyane Megnier et Nicolas Mba-Zué (Éds.), Mémoire(s) et identité(s) en Afrique et en Amérique latine, Libreville, Oudjat, 2016, p. 421-432.
  • « Le mot révolution dans le roman engagé de Belén Gopegui : sens, usages, effets, scandales », dans : Ghislaine Rolland Lozachmeur (Éd.), Les mots en guerre. Les discours polémiques : aspects sémantiques, stylistiques, énonciatifs et argumentatifs, Rennes, PUR, 2016, p. 493-502.
  • « Le roman espagnol anticapitaliste et ses critiques : réticences, préjugés, scandales », dans : Carlo Arcuri et Andréas Pfersmann (Éds.), L’interprétation politique des œuvres littéraires, Paris, Kimé, 2014, p. 183-204.
  • « Los caminos de la disidencia novelesca: Alfons Cervera e Isaac Rosa », dans : María Teresa Navarrete Navarrete et Miguel Soler Gallo (Éds.), Ay, ¡Qué triste es toda la humanidad! Literatura, cultura y sociedad española contemporánea, Rome, Aracne Editrice, 2013, p. 321-330.
  • « Poétique de l’événement et renouvellement de l’écriture engagée : l’écriture performative dans le roman en marche d’Isaac Rosa », dans : Marie-Laure Acquier et Philippe Merlo (Éds.),  La relation de la littérature à l’événement (XIX-XX siècles), Paris, L’Harmattan, 2012, p. 103-119.

Comptes-rendus

  • « Les Cahiers J.-M. G. Le Clézio. Habiter la terre, Paris, Passage(s), n°10, 2017 », Revue Europe, numéros 1070-1071-1072, juin-juillet-août 2018, p. 371-372.
  • « Courtieu, Marc, Événement et roman. Une relation critique, Amsterdam-New York, Rodopi, 2012 », Cahiers de narratologie, numéro 26, « Nouvelles frontières du récit. Au-delà de l’opposition entre factuel et fictionnel », 2014, http://narratologie.revues.org/6903.

Entretiens

  • « Mes thématiques de prédilection sont le féminisme et la visibilité LGBTI », entretien avec Melibea Obono, Africultures, 19 juin 2017, http://africultures.com/thematiques-de-predilection-feminisme-visibilite…
  • « En Espagne, l’écriture qui jaillit du conflit ne jouit pas de la même reconnaissance que l’écriture de l’apaisement », entretien avec Alfons Cervera, dans : Tête-à-tête. Revue d’art et d’esthétique, numéro 1, « Résister », printemps 2011, p. 39-50.
  • « Je crois que la littérature qui prétend être seulement morale, exempte de politique, est une littérature tronquée, une littérature à demi », entretien avec Belén Gopegui, dans : Tête-à-tête. Revue d’art et d’esthétique, numéro 3, « Images du pouvoir », printemps 2012, p. 68-75.
  • « Un diálogo sobre el poder. Entrevista con Belén Gopegui », dans : Minerva, numéro 20, 2012, p. 34-37.

Traductions

  • Traduction en français du roman de Melibea Obono, La bastarda, Barcelone, Flores Raras, 2016. La bâtarde, Montpellier, PULM, à paraître (2019).
  • Avec l’atelier de traduction La Minga, traduction en français de l’essai d’Arturo Escobar, Sentir-penser avec la Terre. Une écologie au-delà de l’Occident, Paris, Seuil, collection « Anthropocène », 2018.
  • Traduction en français de l’essai de Belén Gopegui Un pistoletazo en medio de un concierto. Acerca de escribir de política en una novela, Madrid, Complutense, 2006. « Un coup de pistolet au milieu d’un concert. À propos de l’écriture de la politique dans un roman », Romanesques, numéro 8, « Lukács 2016 : 100 ans de Théorie du roman », Paris, Classiques Garnier, p. 25-61.
  • Traductrice et interprète bénévole pour l’association « Autres Brésils ». Traduction régulière d’articles de presse, sous-titrage.

Organisation de séminaires et de colloques internationaux

  • Avec Nathalie Sagnes-Alem, journée d’études « Une cartographie artistico-politique de l’Afrique hispanophone. Regards sur la Guinée Equatoriale actuelle », Université Paul Valéry – Montpellier 3, 30 novembre 2018.
  • Avec Aziz BALLOUCHE, Bertrand GUEST, Anne-Rachel HERMETET et Mustapha EL HANNANI, coresponsabilité scientifique du workshop international « Regards croisés sur l’anthropocène. Paysages et récits », Université d’Angers, 17-18 novembre 2016.
  • Avec Blandine CHARRIER, Anne-Rachel HERMETET et Bertrand GUEST, coresponsabilité scientifique du colloque international « Écocritique : nouvelles territorialités », Université d’Angers, 28-30 juin 2016.
  • Avec Manuel LOFF, coresponsabilité scientifique du colloque international « Da descolonização ao pós-colonialismo: perspetivas pluridisciplinares », Porto, Faculdade de Letras da Universidade do Porto, 11-13 novembre 2015.
  • Avec Anne-Laure REBREYEND et Philippe ROUSSIN,  coresponsabilité scientifique du colloque international « Littératures et transitions démocratiques : études de cas », Madrid, Casa de Velázquez, 9-11 février 2015.
  • Avec Brice CHAMOULEAU, Roxane CHILÀ, Arthur HAUSHALTER et Lise JANKOVIC, coresponsabilité scientifique de l’atelier doctoral « Lenguajes de las emociones e identidades políticas », Colloque international « Emociones. ¿Un giro en historia y humanidades? », Madrid, Casa de Velázquez,  11-13 décembre 2013.

Participation à des colloques internationaux, à des journées d’étude et à des séminaires (sans publication)

  • « Écoféminisme décolonial brésilien : littératures et épistémologies de la lutte anti-extractiviste », Colloque « Écoféminismes : composer, lutter, devenir », 8ème Congrès International des Recherches Féministes dans la Francophonie, Université Paris-Nanterre, 29-30 août 2018.
  • Avec Blandine Charrier, « Vers une littérature de l’empreinte ? La Terre, les communautés invisibles et les ontologies légères : quelques mises en textes contemporaines », Journées d’Étude « Habiter les lieux », Collectif ZoneZadir, Sérigny, 04-06 juillet 2018.
  • Présentation du livre d’Arturo Escobar, Sentir-penser avec la Terre. L’écologie au-delà de l’Occident (Paris, Seuil, collection « Anthropocène », 2018), Decolonial Workshop, Université Paul Valéry – Montpellier 3, 04 mai 2018.
  • « Multiculturalisme et décentrement dans les fictions de l’empreinte du Sud global : vers une littérature décoloniale de l’Anthropocène ? », Colloque international « Représentations de la nature à l’âge de l’Anthropocène », Université Jean Moulin – Lyon 3, 21-23 mars 2018.
  • « Mujeres selvajes. Littérature équato-guinéenne et écoféminisme », Malabo, Institut Culturel d’Expression Française de Malabo, 26 mai 2017.
  • « Novelar la interseccionalidad. Ecotemporalidad y ecofeminismos afrolusohispánicos », Journée d’étude « Temporalités féministes et queer. Espagne / Portugal », Université Paris 8, 12 mai 2017.
  • « Genre et colonialité dans quelques fictions équato-guinéennes contemporaines », Séminaire « Écriture des conflits », Université Paul Valéry, Montpellier, 7 avril 2017.
  • « Écofictions des Suds : pour un environnementalisme décolonial », Séminaires d’études décoloniales, Université de Limoges, 26 janvier 2017.
  • « Justice environnementale et justice poétique dans quelques fictions écoféministes des Suds », Journée d’étude « Justice environnementale et écoféminisme : réparations et mobilisations », Université d’Angers, 22 novembre 2016.
  • « Les récits de l’Anthropocène : fictions de l’empreinte et colonialité du paysage », Workshop International « Regards croisés sur l’Anthropocène. Paysages et récits », Université d’Angers, 17-18 novembre 2016.
  • « La ville à l’épreuve du roman de la crise : robinsonnades urbaines et poétiques écologiques », Journée d’étude « ECCE GLOBUS : Raconter les espaces de la crise », Besançon, Université de Franche-Comté, 9 juin 2016.
  • « Pétrographies gabonaises. La robinsonnade géologique : une épopée décoloniale », Séminaire « Cartographie poétique africaine », Université d’Angers, 31 mars 2016.
  • « Vers une écopoétique hispanique : formes d’une rencontre esthétique et épistémologique », Colloque « Encuentros/Desencuentros », ALMOREAL, Université d’Angers, 24 mars 2016.
  • « La ville à l’épreuve du “roman de la crise” : une lecture éconarratologique », Séminaire « Urbanisme et urbanité(s) dans le roman contemporain », LASLAR, Université de Caen, 26 février 2016.
  • « O engajamento pós-colonial na África ocidental: uma abordagem ecocrítica », Colloque « Da descolonização ao pós-colonialismo: perspetivas pluridisciplinares », Porto, Faculdade de Letras da Universidade do Porto, 11-13 novembre 2015. 
  • « Conflits et dissensus dans quelques fictions démocritiques de l’Espagne contemporaine », Séminaire « Écritures du conflit », LLACS, Université Paul Valéry, Montpellier, 15 mars 2015.
  • « Autoridad y autorialidad en la nueva novela política », Journée d’étude « Manifestaciones de lo político en el mundo hispano », Université Paul Valéry, Montpellier, 14 septembre 2014.
  • « « Si no detenemos esta inicial subversión, los novelistas acabaremos encogidos, acobardados, mudos ». La subversión del género memorialista en ¡Otra maldita novela sobre la guerra civil! de Isaac Rosa », Colloque « Subversion(s) dans la littérature et les arts de l’Espagne actuelle », Université Paul Valéry, Montpellier, 21-23 octobre 2011.
  • « Le politique : nouvelle frontière du roman ? », Séminaire « La frontière in/visible. Écritures et perméabilités », LLACS, Université Paul Valéry, Montpellier, 28 novembre 2011.
  • « La politique dans une œuvre littéraire : Un coup de pistolet au milieu d’un concert ou le Grand Autre du texte romanesque ? », Séminaire « Discours et figures de l’altérité dans l’Espagne contemporaine », LLACS, Université Paul Valéry, Montpellier, 20 novembre 2010.
  • « Résister au discours des vainqueurs : l’écriture de la mémoire dissensuelle dans El vano ayer d’Isaac Rosa », à paraître (2016) dans les actes du colloque « Écritures du dissensus. Scénographies de résistance », UQAM, Montréal, mai 2010.

Autres interventions

  • Conférence au Théâtre de La Chaise Rouge, « Fabulations environnementales contemporaines », Pouancé, 09 novembre 2018.
  • « Penser demain : et si on regardait ailleurs ? », « Matières à penser », Émission radiophonique avec Dominique Rousset, France Culture, 27 juin 2018, https://www.franceculture.fr/emissions/matieres-a-penser-avec-dominique-…
  • Conférence dans le cadre du Festival Invitations, « Mémoires de la guerre d’Espagne et du franquisme », Colombiers, 28 août 2016.
  • Conférence dans le cadre du Prix Caméléon, « Lire l’Espagne autrement », Université Jean Moulin – Lyon 3, 26 octobre 2016.