Vittorio Valentino

valentino-vittorioÉcole Doctorale 58
Discipline : Études romanes – Spécialité Études italiennes.

Première année de thèse : 2007/2008
Directrice : Mme Angela Biancofiore

Date de la soutenance : le 18 septembre 2013

Titre et résumé de la thèse

Le panorama littéraire méditerranéen entre migrations et engagement (1950 – 2013)

Le but de notre thèse est de fournir un panorama littéraire méditerranéen en abordant les œuvres des écrivains qui vivent la migration et l’interculturalité. Dans la première partie de notre étude nous explorons le concept d’appartenance à l’espace méditerranéen à partir d’un point de vue philosophique. À l’aide des penseurs des XIXe et XXe siècles, nous mettons en avant d’abord la spécificité de la Méditerranée « matrice de civilisations », puis la littérature méditerranéenne migrante. Nous évoquons également l’état actuel des échanges entre pays méditerranéens sur le plan culturel ainsi que géopolitique et social avec une attention particulière aux phénomènes liés à la migration clandestine qui se traduit, au large de nos côtes, par d’innombrables massacres. Notre étude sur les œuvres de Pasolini et de De Luca, précurseurs dans l’observation de ces mouvements migratoires, illustre de façon significative nos propos. Dans la deuxième partie de notre thèse, nous nous appuyons sur deux modèles de littératures de la migration : francophone et italophone. Dans l’univers francophone nous traitons de la naissance de la littérature migrante maghrébine suite à la colonisation puis à la décolonisation française. Nous analysons la naissance du roman au Maghreb, qui coïncide avec le besoin de raconter l’invasion, l’influence de la langue française et la migration. À propos de l’Italie littéraire de la migration nous voyons qu’elle est liée à la migration en provenance des pays de l’Est européen – comme l’Albanie – mais concerne tout particulièrement des auteurs migrants en provenance du Maghreb. Ces deux exemples de littérature migrante témoignent de la transformation de l’Italie, à l’origine pays d’émigration, en un pays d’accueil. La troisième partie de notre étude se concentre essentiellement sur l’exemple italien. Nous évoquons d’abord l’apparition d’œuvres créées par les fils des migrants, puis nous rendons compte de la perception de l’image du migrant, à travers l’œuvre d’écrivains sensibles à la question de la migration. Nous terminons par l’étude de l’œuvre de Carmine Abate, pour signifier l’apparition d’une génération d’écrivains migrants engagés, qui donne, selon nous, une vision concrète du phénomène récent de la migration auquel est confrontée l’Italie. En définitive, notre itinéraire de recherche entend présenter un état actuel de l’espace méditerranéen, à travers, notamment, une unité de mesure : l’écriture migrante.

Liste des publications

  • I/  Due di tutto (Rubrique « cahiers européens » du CEICC), Newsletter en ligne du Centre Européen d’Information sur la Citoyenneté (CEICC) (Septembre 2008)
  • II/ Publication d’un article en ligne sur la revue NOTOS (Juillet 2011) : Le panorama méditerranéen à travers les écrivains migrants qui l’habitent.
    (lien web : http://www.revue-notos.net/?p=282)
  • III/ Dall’altra parte quegli occhi affacciati sull’Europa , revue RADICI, numéro consacré à la question de la migration en Méditerranée (Octobre 2012)