Raphaël Carrasco

Domaine hispanique

carrasco
Né le 25 décembre 1950 à Valence (Espagne)

- Professeur de littérature et civilisation du Siècle d’or
- Ancien membre de la section scientifique de la Casa de Velázquez (1983-1985).
- Ancien président de l’agrégation externe d’espagnol (1999-2002).
- Membre correspondant de la Real Academia de la Historia (Madrid).

Depuis sa création en 1998, directeur de l’EA 2030 « Études Ibériques, Latino-Américaines et Lusophones » (ETILAL) de l’Université Paul-Valéry de Montpellier, équipe qui a changé de nom en 2002 pour devenir « Études occitanes, ibériques, latino-américaines et lusophones » (ETOILL) et à partir de 2011, l’EA 2584 : « Langues, littératures, arts et cultures des Suds » (LLACS) en incorporant les études italiennes et néo-helléniques. L’équipe compte cinquante-deux chercheurs.

Membre du Centre Interdisciplinaire d’Étude du Religieux, Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier, depuis sa création en 2005.

Dans l’actualité, collabore aux projets internationaux suivants dirigés par des universitaires espagnols :

  • Proyecto CSD-2009-00033, « Patrimonio Teatral Clásico Español. Textos e instrumentos de Investigación (TECE-TEI) ». Grupo Rojas Zorrilla 1 (dir. Rafael González Cañal, Universidad de Castilla-la-Mancha).
  • « Edición y estudio de la obra de Antonio Enríquez Gómez I » (dir. Milagros Rodríguez Cáceres, Universidad de Castilla-la-Mancha). Ministerio de Ciencia e Innovación, proyecto FFI2011-29669-C03-01
  • « Monarquía universal, hispánica o católica. Una revisión de la cultura política de las élites hispánicas en los reinados de Felipe III y Felipe IV » (dir. Francisco José Aranda Pérez, Universidad de Castilla-la-Mancha). Ministerio de Ciencia e Innovación, proyecto HAR2009-0875-HIST

> CV complet en ligne (incluant la totalité des publications)

Liste des publications récentes (depuis 2009)

Ouvrages

  • Deportados en nombre de Dios. Los moriscos que tuvieron que coger el camino del exilio, Barcelone, Ed. Destino, 2009, 23 cm, 380 p.
  • L’Espagne des Validos (1598-1645), Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2009, 23 cm, 212 p.
  • L’univers de Cervantès, Paris, Ellipses, 2010, 21 cm, 208 p.
  • La famille Borgia. Histoire et légende, Montpellier, PULM, 2013, 263 p.

Articles

  • 69. « Los exilios del siglo XVI », La aventura de la historia, 116 (2008), p. 54-63.
  • 70. « Religión, Inquisición y marginación en la España moderna desde el hispanismo francés», La historia moderna de España y el hispanismo francés, dir. por Francisco garcía González, Madrid, Marcial Pons Historia, 2009, p. 267-291.
  • 71. « L’espionnage espagnol du Levant au XVIe siècle d’après la correspondance des agents espagnols en poste à Venise », Ambassadeurs, apprentis espions et maîtres comploteurs. Les systèmes de renseignement en Espagne à l’époque moderne, París, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2010, p. 203-222.
  • 72. « “Limpieza” à Grenade dans la seconde moitié du XVIe siècle », La pureté de sang en Espagne, in La pureté de sang en Espagne, dir. par R. Carrasco, A. Molinié-Bertrand et B. Pérez, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2011, p. 279-304.
  • 73. « “Porque por ellos se conserva y perpetúa la memoria, linaje y renombre de los que lo fazen”. Prestige et charité dans les fondations de la noblesse espagnole (XVe-XVIe siècle) » Hommage au professeur A. Molinié, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2012, p. 149-177 (en collaboration avec Béatrice Pérez).
  • 74. « Cuantificar las represiones. problemas de fuentes y de método para el período (1990).

Domaines de recherche

Ses recherches portent essentiellement sur l’Inquisition et sur les minorités en Espagne, des Rois catholiques à Philippe IV, minorités ethniques et religieuses – les judéo-convers ou « marranes », les morisques et les partisans de la Réforme – mais aussi minorités sexuelles – sodomites – et plus généralement, pratiques sexuelles marginales et criminalisées – prostitution, sollicitation, bigamie, etc – et figures de la monstruosité – hermaphrodites, par exemple.

Direction de thèses

Au jour d’aujourd’hui, a fait soutenir vingt-cinq thèses et cinq HDR. Les thèses qu’il a dirigées et dirige portent sur des sujets en rapport avec ses préoccupations comme chercheur et avec les axes retenus pour les quadriennaux successifs de l’équipe d’accueil. En gros, on peut distinguer :

  • l’Inquisition, son fonctionnement et les persécutions contre les minorités ethniques et religieuses et sexuelles : neuf thèses
  • les minorités ethniques et religieuses à partir d’autres sources : deux thèses
  • l’histoire politique de l’Espagne impériale (administration, propagande, guerre, empire commercial, opposition) : six thèses
  • l’histoire religieuse du Siècle d’or (religion populaire, illuminisme, miracles) : quatre thèses
  • la violence à travers la série des Perdones de Viernes Santo : deux thèses
  • l’érotisme, les rapports entre hommes et femmes au Siècle d’or (à travers le théâtre de Tirso de Molina ou les romans de Gonzalo de Céspedes y Meneses) : deux thèses
  • les réseaux de pouvoir locaux : une thèse
  • le théâtre du Siècle d’or et la représentation de la royauté : une thèse
  • aspects de la littérature moderniste : deux thèses

Voir le CV complet en ligne (PDF) pour la liste complète des thèses soutenues

Liste des thèses en cours

1. Ducharme Bernard, inscrite en 2007 (50 %, co-tutelle avec l’Université de Montréal)
2. Nowak Ruth, inscrite en 2009
3. Moussavou Urbain, inscrite en 2011 (50 %, co-tutelle avec l’Universitat Pompeu Fabre de Barcelone)

Retour à la liste des membres