Lecture et discussion animée par Laura Lainväe (doctorante EMMA)

Mardi 19 février 2019 18h salle 126 Site Saint-Charles n°1

Dans le cadre des activités de l’axe « L’invention de l’autre » et de la préparation du colloque Reading and Writing the World : Perception and Identity in the Era of Climate Change (5-6 avril 2019, Auditorium St-Charles n°2), Laura Lainväe fera une présentation intitulée ‘On Reading and Writing Non-Human Animals: Thomas Nagel and Frans de Waal’.

Elle s’appuiera sur l’article de Thomas Nagel, 'What Is It Like to Be a Bat?' (Cornell University, vol. 83, no. 4, Oct. 1974, pp. 435–50) et l'ouvrage de Frans de Waal, Mama's Last Hug: Animal Emotions and What They Tell Us about Ourselves (à paraître)/La dernière étreinte: le monde fabuleux des émotions animales... et ce  qu’il révèle de nous (traduit par Cécile Dutheil de La Rochère, Les Liens qui Libèrent, 2018).

 http://www.editionslesliensquiliberent.fr/livre-La_derni%C3%A8re_%C3%A9treinte-554-1-1-0-1.html


Si les yeux sont une fenêtre sur l’âme alors le regard que pose Mama – la matriarche de la colonie de chimpanzés du zoo d’Arnhem au crépuscule de sa vie –, sur Jan van Hooff, un professeur de biologie qui l’a côtoyée pendant plus de quarante ans, en dit long sur la sensibilité animale. C’est le point de départ du voyage auquel nous convie Frans de Waal. Une véritable plongée au coeur de l’émotion animale, qui nous invite à reconsidérer toutes nos certitudes.

Les recherches récentes sont en effet sans appel : les mammifères et la plupart des oiseaux ressentent des émotions : joie, peur, colère, désir, tristesse, besoin d’intimité, deuil, soif de pouvoir ou sens de l’équité… Aux accusations d’anthropomorphisme – cette tendance à assimiler l’attitude des animaux à celles des hommes –, Frans de Waal oppose l’«anthropodéni», c’est-à-dire la croyance vaniteuse des hommes en l’incomparabilité de leur espèce.

Le primatologue américano-néerlandais apporte son expérience aux grands débats éthiques et philosophiques contemporains. Il conteste la séparation entre corps et esprit, entre émotion et raison, ainsi que la rupture humain-animal. Tout au long de cet ouvrage, il montre combien l’intelligence émotionnelle structure la vie de tous les animaux sociaux.