Vie de Campus

Rendre notre campus durable et solidaire

  • Augmenter l’efficience et les collaborations
  • Poursuivre l’engagement dans une démarche de Développement Durable & Responsabilité Sociétale
  • Renforcer l’égalité des chances
  • Améliorer la qualité de vie

La politique de Vie de Campus s’articule autour de 4 axes stratégiques transverses et non exclusifs.

Il s’agit tout d’abord d’améliorer l’efficience des services et des acteurs, dans le respect des pratiques et des objectifs de chacun. Les actions engagées par les services regroupés dans la direction de la Vie de Campus (SCUAS, SUAPS, SUMPPS, SVE) sont nombreuses mais manquent souvent de visibilité et de reconnaissance. Nous chercherons à optimiser l’usage des ressources existantes ou nouvelles et de favoriser les synergies en incitant les services à travailler sur des projets transverses. Cette mutualisation des ressources, qu’elles soient matérielles ou humaines permettra d’améliorer le service rendu aux usagers et de valoriser les services. Nous travaillerons aussi à la valorisation des associations étudiantes impliquées dans la vie de l’Université et en les accompagnant (si besoin) vers un plus grand professionnalisme.

 

La politique DDRS de l’établissement est portée par quatre axes stratégiques dont celui d’université citoyenne et durable. Cet axe est en lien étroit avec les objectifs et enjeux de la stratégie vie de campus. Nous chercherons donc à créer les conditions d'une université durable et citoyenne : entretien des liens avec le tissu associatif local ; accroissement de la cohésion sociale et la solidarité ; promotion la formation continue… Les initiatives individuelles au sein des services et des composantes sont nombreuses dans ces domaines. Il s’agit maintenant de leur donner une cohérence globale en impliquant à la fois les personnels et les étudiants. Cette volonté sera guidée par l’obtention du label DD&RS en 2018.

 

Concernant l’égalité des chances, nous considèrerons une vision large de cette valeur, qu’elle concerne les hommes et les femmes, le handicap, les origines sociales et ethniques ou les aspects financiers. Il s’agit à la fois de lutter contre toutes les formes de discriminations et de fournir à chacun les conditions d’une réussite universitaire ou professionnelle.

Ici encore, l’objectif est d’une part de renforcer la visibilité des dispositifs existant en augmentant les canaux par lesquels les étudiants et les personnels pourront accéder à cette information. Les collaborations avec des partenaires extérieurs venant compléter les actions engagées en interne seront encouragées. La sensibilisation à ces problématiques se fera aussi à travers des manifestations, qu’elles soient ponctuelles (journées ou manifestations dédiées), dans la durée (ateliers) ou plus globales (festivals).

 

L’amélioration de la qualité de vie des étudiants et des personnels est un des enjeux majeurs de la Vie de Campus. Deux aspects sont considérés : le bien-être : on considère ici la perception qu’a un individu de sa place dans l’université au regard de son état physique, psychologique, de son statut social ; le « bien vivre ensemble » : il s’agit de travailler sur les aspects qualitatifs plutôt que quantitatifs et de développer le sentiment d’appartenance en encourageant et soutenant les projets interservices ou fédérant étudiants et personnels. Ici encore, une attention particulière sera portée sur la coordination des différentes actions existantes et à venir, en particulier concernant la qualité de vie au travail.