Parcours Valorisation et médiation des patrimoines

Crédits ECTS : 
60
Lieu(x) de la formation : 
Montpellier
Composante(s) : 
   

Présentation

"Un master pluridisciplinaire, ouvert sur les patrimoines naturels, innovant et soucieux d’une démarche inclusive pour une meilleure insertion professionnelle."

 

Le Master première année (M1) Valorisation et médiation des patrimoines forme des généralistes du patrimoine aptes à le valoriser tout en le respectant, œuvrant à la jonction des pouvoirs locaux, des institutions, des médias et du grand public. Il prend en compte la notion de « patrimoines » au sens large en y incluant à la fois les patrimoines bâtis mais aussi le patrimoine culturel immatériel et l’ensemble des patrimoines naturels. Il accorde une importance toute particulière à la médiation envers l’ensemble des publics « empêchés » et éloignés et considère la valorisation patrimoniale comme une fabrique de lien social.

Partant du principe qu’une médiation réussie ne saurait se passer d’un fondement scientifique, cette formation pluridisciplinaire (histoire, histoire de l’art et archéologie, géographie et environnement, biologie, écologie et ethnologie) permet de doter les étudiants de compétences scientifiques solides dans les disciplines étudiées. Elle s’appuie sur la maîtrise des pratiques professionnelles (connaissance des institutions, des collectivités, de la muséographie, de la scénographie et des techniques de communication). Elle laisse une large place aux nouvelles technologies au service du patrimoine et, pour la première fois, inclut un enseignement de sensibilisation à la Langue des Signes Française.

Certains enseignements sont dispensés par des intervenants extérieurs, tous professionnels dans le secteur du patrimoine démontrant ainsi la volonté d’axer le contenu du master sur la formation à la recherche par la recherche et sur la formation à un métier.

À l’issue de la première année, les étudiants doivent suivre un stage professionnel qui donne lieu à un mémoire et une soutenance orale.

Savoir-faire et compétences

- Savoir décrire, étudier, conserver et valoriser scientifiquement des sites/monuments naturels, objets ou œuvres d’art,

- Concevoir des projets patrimoniaux durables alliant préservation et développement (montage de dossiers, coordination et accompagnement de programmes de développement, élaboration de cahiers des charges…),

- Réaliser des diagnostics patrimoniaux : études de faisabilité, audits, inventaires…,

- Savoir appliquer les connaissances acquises (théoriques et pratiques) dans un contexte professionnel,

- Acquérir une pratique dans les différentes fonctions muséologiques (traitement des collections, réalisation d’expositions, accueil des publics, constructions de médiations en direction des publics les plus jeunes, création d’ateliers pédagogiques, formation auprès d’opérateurs touristiques…),

- Connaître l’environnement, l’organisation et le fonctionnement des milieux culturels et artistiques,

- Développer une excellente maîtrise de l’écrit (rédaction d’un mémoire de recherche scientifique) et de l’oral,

- Savoir analyser, interpréter, synthétiser et faire preuve de réflexion critique,

- Maîtriser l’anglais de manière professionnelle et pouvoir conduire des visites guidées en anglais.

 

Conditions d'admission

En M1 :

Cette formation est ouverte à la candidature des étudiants titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle.

L'admission en M1 dépend des capacités d'accueil fixées par l'université et est subordonnée à l'examen du dossier du candidat par le jury de sélection de la formation et à un entretien oral (possibilité de le passer à distance).

Tout étudiant souhaitant candidater en M1, y compris ceux ajournés à la première année de Master, doit déposer son dossier de candidature sur le portail eCandidat de l'université.

Critères d'évaluation des dossiers de candidature :

  • Adéquation du profil du candidat avec les pré-requis de la formation.
  • Prise en compte du parcours académique, des notes de Licence, CPGE, Master 1 (redoublants), du classement et des mentions obtenues.
  • Examen des dossiers (de 1 à 4 points attribués pour chacun des 5 items suivants, soit 20 points maximum au total) :
    • Parcours /4
    • Niveau /4
    • Expériences /4
    • Motivations /4
    • Projet professionnel /4

 Les dossiers seront classés en fonction du nombre de points acquis.

Dossier (admissibilité) + Entretien avec le jury (en français) pour les candidats admissibles (admission)

  Pour plus d'informations, consulter les rubriques "Public cible" et "Pré-requis nécessaires".

Les étudiants internationaux doivent se renseigner sur la procédure spécifique développée sur le site de l’université : International> Études à Montpellier en LMD

Reprise d'études

Vous êtes salarié (du public ou du privé), demandeur d’emploi, travailleur non salarié, profession libérale etc. et vous souhaitez vous inscrire à l’université dans le cadre d’un dispositif de formation continue, contactez le SUFCO : ufr3.fc @ univ-montp3.fr

L’expérience professionnelle : une autre voie d’accès à un diplôme ou une autre voie pour valider un diplôme :

  • La Validation des Acquis Professionnels (VAP) : ufr3.fc @ univ-montp3.fr
  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) : vae@univ-montp3.fr (vae @ univ-montp3.fr)

Public cible

Licences conseillées pour l'accès au M1 :

- Licence Histoire

- Licence Histoire de l’art et archéologie

- Licence Géographie-aménagement

- Licence Sciences de l’homme, anthropologie, ethnologie

Pré-requis nécessaires

Pré-requis en termes de connaissances et de compétences :

• Posséder une solide culture générale et des connaissances en histoire, histoire de l'art et archéologie, géographie-aménagement et écologie-environnement :

- Histoire : avoir acquis une culture générale des quatre grandes périodes.

- Géographie et écologie : s'être initié à la pluralité des objets et des problématiques, connaissances de base en géographie de l’environnement, analyse spatiale, géographie sociale, aménagement.

- Histoire de l'art et archéologie : avoir acquis une culture générale en Histoire de l’Art et en Archéologie grâce à des enseignements méthodologiques et disciplinaires qui s’articulent autour de grandes périodes historiques (Préhistoire, Protohistoire, Antiquité, Moyen Age, Temps modernes, Monde contemporain).

• Démontrer de bonnes capacités de rédaction et de communication orale afin de présenter clairement une question, un problème, un document, de l’analyser, d’en faire une synthèse claire et argumentée.

• Savoir utiliser les principaux outils documentaires – bibliothèques, ressources électroniques... et traiter scientifiquement des données recueillies.

• Savoir se situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.

• Savoir identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

• Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

• Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.

• Maîtriser la langue française au niveau de l’écrit et de l’oral. Pour les candidats non francophones, le niveau de français B2 est requis.

Responsable(s) de la formation

Vincent Challet (vincent.challet @ univ-montp3.fr)

Alan Vergnes (alan.vergnes @ univ-montp3.fr)

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat Master Patrimoine et musées (M.hist.hist.art.ufr3 @ univ-montp3.fr)

Bât. C - Bureau 09
Téléphone : 04 67 14 55 40

Salariés, demandeurs d'emploi, alternants : ufr3.fc@univ-montp3.fr (ufr3.fc @ univ-montp3.fr)

Bâtiment B (4ème étage)
Téléphone : 04 67 14 55 89
Site web : SUFCO

Poursuite d'études

Poursuite d'études possible à l'université Paul-Valéry après le M1 :

- M2 Valorisation et médiation des patrimoines

Pour tous les autres M2, faire acte de candidature sur le portail eCandidat de l'université.

Poursuite d’études sur le plan national :

Retrouvez l'intégralité des diplômes nationaux de Master proposés par les établissements d'enseignement supérieur en France :
https://www.trouvermonmaster.gouv.fr/

Finalités professionnelles et débouchés

Après le M1 :

- Les concours de la fonction publique (conservateur de musée, attaché territorial de conservation ou du patrimoine, animateur du patrimoine, médiateur culturel, conférencier, commissaire-priseur…),

- Les métiers de la culture, de la valorisation du patrimoine, de la conservation et du tourisme (musées, galeries d’art, commerce de l’art, antiquités, médiation et animation culturelles, édition, journalisme d'art...).

Informations supplémentaires

Dans le cours de la formation, les étudiants sont amenés à exercer de manière pratique animation du patrimoine et médiation orale grâce aux conventions établies entre le master et plusieurs institutions culturelles montpelliéraines (Musée Fabre, Agora Danse, Opéra Comédie, Site gallo-romain d’Ambrussum).