Parcours Changement climatique, gestion agricole et territoires

Crédits ECTS : 
60
Lieu(x) de la formation : 
Montpellier
Composante(s) : 
   

Présentation

Le Master deuxième année (M2) Changement climatique, gestion agricole et territoires offre aux étudiants une formation approfondie en géographie et aménagement nécessaire à l’exercice des métiers de la gestion des systèmes de production agricole en prenant en compte les spécificités des territoires aussi bien dans une approche technique qu’économique et les impacts des transformations sociodémographiques et des changements climatiques sur les territoires ruraux méditerranéens.

Il a pour ambition d’apporter sa contribution à l’animation et à la gestion des territoires ruraux dans un but de développement territorial et porte sur les usages des ressources territoriales ainsi que les formes et les fonctions d’une agriculture confrontée à une plus grande incertitude climatique.

Cette formation propose à la fois un apprentissage des outils théoriques et pratiques ainsi que l’acquisition d’une expérience professionnelle (stages individuels et collectifs) permettant aux étudiants d’être en contact avec les acteurs locaux et les réalités du terrain.

Elle s’adresse aux étudiants qui souhaitent poursuivre des études doctorales et qui se destinent à la recherche et à l’enseignement supérieur. Elle permet aussi d’envisager une carrière professionnelle de futurs cadres liée aux métiers de la gestion des territoires pour exercer dans les secteurs de l’aménagement rural et du développement local.

Le M2 permet aux étudiants d’être régulièrement mis en situation réelle ou professionnelle. Un stage pratique de trois à six mois est obligatoire et donne lieu à la rédaction et à la soutenance d’un rapport ou d’un mémoire de recherche.

Savoir-faire et compétences

- Maîtriser les outils et les méthodes de la recherche et de l’expertise en géographie aménagement (traitement des données, enquête et relevé de terrain, photo-interprétation, analyse quantitative et qualitative, cartographie, SIG...),

- Maîtriser l’analyse-diagnostic de la capacité d’adaptation et la vulnérabilité de l’agriculture d’un territoire en appui aux politiques publiques territoriales,

- Élaborer des stratégies et conduire des projets de développement local, élaborer, suivre et analyser des stratégies locales d’adaptation dans le domaine de l’agriculture et du développement rural,

- Connaître et expérimenter des outils de gestion des ressources territoriales agricoles dans un cadre d’action publique,

- Analyser le fonctionnement technico-économique de l’exploitation agricole et d’une région agricole,

- Mettre en œuvre des méthodes d’aide à la décision, d’analyse prévisionnelle et de pilotage stratégique dans des démarches de conseil agricole au niveau individuel et collectif,

- Élaborer des modèles d’optimisation pour les choix techniques et de production au niveau de l’exploitation agricole et au niveau régional,

- Appliquer et formuler des recommandations opérationnelles nécessaires à la prise en compte de l’agriculture dans l’élaboration des stratégies « climatiques » ou d’adaptation d’un territoire rural spécifique,

- Connaître et appliquer un ensemble d’outils statistiques et numériques pour la gestion durable d’exploitations agricoles et de leurs ressources dans un territoire en contexte de changement climatique.

- Évaluer et gérer les risques des pollutions diffuses d’origine agricole (pesticides et nitrates), mise en œuvre sur une plate-forme numérique,

- Susciter l’intérêt des acteurs locaux dans le développement local,

- Travailler en équipe pluridisciplinaire,

- Développer une excellente maîtrise de l’écriture et de l’expression orale,

- Savoir analyser, interpréter, synthétiser et faire preuve de réflexion critique,

- Maîtriser au moins une langue vivante étrangère.

Conditions d'admission

En M2 :

- Sont admis à faire acte de candidature sur le portail eCandidat  de l'université les étudiants titulaires d'un M1 ou d'un Bac+4 de la discipline concernée.

Les étudiants internationaux doivent se renseigner sur la procédure spécifique développée sur le site de l’université : International> Études à Montpellier en LMD

Reprise d'études

Vous êtes salarié (du public ou du privé), demandeur d’emploi, travailleur non salarié, profession libérale etc. et vous souhaitez vous inscrire à l’université dans le cadre d’un dispositif de formation continue, contactez le SUFCO : ufr3.fc @ univ-montp3.fr

L’expérience professionnelle : une autre voie d’accès à un diplôme ou une autre voie pour valider un diplôme :

  • La Validation des Acquis Professionnels (VAP) : ufr3.fc @ univ-montp3.fr
  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) : vae@univ-montp3.fr (vae @ univ-montp3.fr)

Responsable(s) de la formation

Philippe Le Grusse (legrusse @ iamm.fr)

Mélanie Requier-Desjardins (requier @ iamm.fr)

Tristan Berchoux (berchoux @ iamm.fr)

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat Master Gestion des territoires et développement local (M.geo.ufr3 @ univ-montp3.fr)

Bât. C - Bureau 04A
Téléphone : 04 67 14 24 37

Secrétariat M2 Changement climatique, gestion agricole et territoires (morata @ iamm.fr)

Bât. B - Bureau B0 05
IAMM
Téléphone : 04 67 04 60 46

Salariés, demandeurs d'emploi, alternants : ufr3.fc@univ-montp3.fr (ufr3.fc @ univ-montp3.fr)

Bâtiment B (4ème étage)
Téléphone : 04 67 14 55 89
Site web : SUFCO

Poursuite d'études

Après le M2 :

L’obtention du Master Changement climatique, gestion agricole et territoires a pour vocation de déboucher directement sur la vie active.

Toutefois,il permet également l’inscription en thèse de doctorat Géographie (selon dispositions de l'École Doctorale d'accueil).

Les étudiants peuvent aussi s’inscrire à la préparation du concours de l’agrégation.

 

Finalités professionnelles et débouchés

Après le M2 :

- Les métiers du secteur agricole, de l’aménagement rural et du développement local (chargé de mission sur les problèmes environnementaux liés à l’agriculture, coordinateur de conception, agent de développement et chargé de projets et de recherche, ingénieur territorial……exerçant en bureaux d’études, agences de développement, agences internationales, ONG, associations de développement, collectivités territoriales, services de l’État, sociétés d’ingénierie, chambres d’agriculture, syndicats agricoles, SICA, coopératives…),

- Les métiers des nouvelles technologies liées à l’agriculture (développeur et concepteur dans les sociétés privées de conception de plateformes et d’outils NTIC…),

- Les concours de l’enseignement,

- Les métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche (après la thèse),

- Les concours de la fonction publique (concours du CNRS, concours de l’ONF, collectivités territoriales…).