ANR Jeunes Chercheuses Jeunes Chercheurs GASSENDI (2020-2024)

 Le projet Jeunes Chercheuses Jeunes Chercheurs "Le rôle de l'empirisme de Gassendi en Europe au XVIIe siècle", financé par l'ANR, débutera en février 2020 et durera quatre ans.

 

 


Ce projet vise à réévaluer l’importance de la pensée de Pierre Gassendi (1592-1655) dans la constitution de différentes formes d’empirisme en Europe au XVIIe siècle. Gassendi est en effet une figure majeure de l'Europe savante et un philosophe considéré à son époque comme le grand rival de Descartes. S'il a été ultérieurement éclipsé par ce dernier et n'est désormais le plus souvent perçu que comme celui qui s'est efforcé de donner un nouveau souffle à l'atomisme épicurien, un des buts de ce projet consiste précisément à lui redonner toute son importance dans le paysage philosophique et scientifique de l'Europe du XVIIe siècle. La première partie de ce projet cherchera à montrer le rôle des recherches de Gassendi dans différents domaines scientifiques (optique, astronomie, physique, mécanique) pour la constitution de sa théorie empiriste de la connaissance. La deuxième partie de ce projet s’attachera à étudier la diffusion et l’influence de sa pensée dans deux régions particulièrement propices à la réception de l’empirisme : les Provinces Unies et la Grande-Bretagne. Ce faisant, il s’agira de montrer que la constitution de différentes formes d’empirisme au XVIIe siècle n’est pas réductible à l’influence du Chancelier Bacon et de mettre en évidence l’importance de la pensée de Gassendi dans cette constitution.

Responsable scientifique du projet : 
Delphine Bellis, Maître de conférences en philosophie, Université Paul-Valéry Montpellier 3 (CRISES)

Partenaires :
-
Ecole Normale Supérieure, laboratoire République des savoirs - lettres, sciences, philosophie 
- Université Paris-Sorbonne, laboratoire Sciences, éthique et société 
- Université Paris Nanterre, Institut de recherches philosophiques
- Ecole Normale Supérieure, Centre Jean Pépin 
- Université Denis Diderot, laboratoire SPHERE (Sciences, Philosophie, Histoire)
- Radboud Universiteit Nijmegen, Center for the History of philosophy and science 

 

Dans le cadre de ce programme, un séminaire hebdomadaire sur « Gassendi & Descartes : la controverse de la Disquisitio metaphysica » se déroulera par visioconférence le mardi de 16h à 18h.

Organisation :

Delphine Bellis, delphine.bellis@univ-montp3.fr
Sophie Roux, sophie.roux@ens.psl.eu

Toute personne souhaitant assister aux séances peut contacter les organisatrices par courrier électronique afin d'obtenir le lien de visioconférence.

 

Le programme 2020

 

22 septembre :
Sophie Roux (ENS, PSL, RdS) : « Pour une histoire de la philosophie centrée sur les controverses »

 

29 septembre :
Sophie Roux (ENS, PSL, RdS) & Delphine Bellis (Univ. Paul-Valéry Montpellier 3, CRISES, RdS) : « Genèse des échanges entre Descartes et Gassendi »

6 octobre :
Sylvia Giocanti (Univ. Paul-Valéry Montpellier 3, CRISES) : « Le réel à l'épreuve de l'imagination : le malentendu entre Gassendi et Descartes »

Denis Kambouchner (Univ. Paris I) : « La réalité objective, ou le choc des idées »

13 octobre :
Jean-Pascal Anfray (ENS, PSL, RdS) : « Descartes et Gassendi sur la réalité et l'indivisibilité des essences »

Antonella Del Prete (Università della Tuscia, Viterbo) : « Connaître l'infini : Gassendi vs Descartes »

20 octobre :
Enrico Piergiacomi (University of Trento and Center for Religious Studies - Bruno Kessler Foundation of Trento (FBK-ISR)) : « Finalism as the Glory of God. The debate between Gassendi and Descartes on final causes (Disp. 358b-363a) »

Thibaut Lejeune (ESL, PSL) : « Descartes veut-il être un maître ? Bile et murmures dans la Disquisitio metaphysica »

03 novembre :
Delphine Bellis (Univ. Paul-Valéry Montpellier 3, CRISES, RdS) : « Le statut du sensible dans la Disquisitio metaphysica »

Sophie Roux (ENS, PSL, RdS) : « Connaissance des choses physiques et connaissances des choses mathématiques dans la controverse Descartes-Gassendi »

10 novembre :
Jean-Charles Darmon (ENS, PSL, RdS) : « Le "style" de Descartes selon Gassendi : Eléments pour une analyse rhétorique de la Disquisitio metaphysica »

17 novembre :
Rodolfo Garau (Herzog August Bibliothek & ERC Group Early Modern Cosmology, GA n. 725883, Università Ca' Foscari, Venezia) : « Souls, Senses, and Animals. On some Psychological and Zoological and Psychological Aspects of the Gassendi-Descartes Debate »

24 novembre :
Gianni Paganini (Accademia dei Lincei & Università degli Studi del Piemonte Orientale, Vercelli) : « Doute, critère et  certitude dans la Disquisitio metaphysica »

01 décembre :
Dan Garber (Princeton University) : « "Labore quodam quasi chymico" : Gassendi on Descartes on Knowledge of Self »

08 décembre :
Carla Rita Palmerino (Radboud Universiteit Nijmegen) : « A will to reason and a reason to will: Descartes and Gassendi on Knowledge and Error »

15 décembre :
Mogens Laerke (CNRS, IHRIM, Maison française d'Oxford) : « Idées innées et notions communes dans la Disquisitio metaphysica »

 


Contact :
delphine.bellis@univ-montp3.fr