Franc Bardou

Discipline : Etudes occitanes

Date soutenance thèse : Mai 2000
Directeur : Philippe Gardy

Courriel : bardou.franc@wanadoo.fr

Titre et résumé de la thèse

De l’héritage traditionnel à la modernité : l’élan poétique occitan chez René Nelli

Cette étude porte sur la poésie de René Nelli, auteur bilingue occitan-français né à Carcassonne en 1906, et décédé en 1982 dans la même ville. Nous définissons chez lui une attitude littéraire permettant d’accueillir l’héritage d’un passé traditionnel dans le champ de l’expressivité littéraire moderne et progressiste. Nous identifions la présence des traditions dans son écriture, lesdites traditions étant d’origine : antique, hermétique, folklorique occitane, cathare et dualiste, érotique et troubadouresque. Cela nous conduit à définir ce que Nelli prenait pour sien dans le vaste bassin sémantique de toutes ces traditions, pour identifier ce par quoi notre auteur pouvait les relier les unes aux autres. Or, sa poésie n’ayant pas seulement constitué un musée des traditions populaires et hermétiques, mais bien d’avantage un tissu vivant et toujours surprenant, nous observerons comment cette richesse traditionnelle s’est retrouvée intégrée dans l’œuvre de l’auteur. Nous définissons ce que René Nelli appelait une poésie moderne, en insistant sur certains aspects de sa pensée et de son écriture. Nelli pratiquait la poésie ouverte, traduisible en toute langue, car issue directement d’un ton particulier et non replié sur quelque matérialisme du mot, de la lettre ou même de la syntaxe. Nous observerons que cette poésie ouverte s’est nourrie des réflexions et des œuvres d’André Breton et du surréalisme parisien en général. Nelli a appartenu à ce que nous nous attachons à définir comme un surréalisme méditerranéen. A partir de cet environnement intellectuel particulier, la pensée nellienne rejoint bien sûr celle de Joë Bousquet et de Ferdinand Alquié, mais aussi celles de grands penseurs du XXe siècle. Les techniques et subtilités d’écriture permettent à Nelli de toucher expérimentalement à l’état d’Être-sans-moi. Nous définissons ce concept à la lumière des essais de l’auteur, puis mesurons l’impact de cette expérience dans l’écriture. Nous montrons que cette notion constitue une marque invariable d’actualité — parce qu’intemporelle —, et qu’elle oriente l’élan poétique occitan vers la libération comme elle affranchit l’être de l’ego et du fatidique

Activités de recherche

Divers travaux portant sur

  • L’œuvre et la pensée de René NELLI, en collaboration avec l’Association d’Etudes du Catharisme – René NELLI.
  • Tous les sujets concernant l’œuvre de René NELLI : pensée et poésie surréaliste et contemporaine, sciences de l’imaginaire (fondées sur les travaux de C.G. Jung, G. Bachelard, G. Durand, H. Corbin), Anthropologie Occitane et Méditerranéenne, Philosophie, Histoire des Religions (et surtout des dissidences religieuses), Erotologie, Erotique et Poétique des Troubadours.
  • Onomastique Pyrénéenne et Lexicographie scientifique (en collaboration avec l’Acadèmia Occitana et certains membres du CPLO).

Bibliographie

Ouvrage

  • René Nelli – Un élan poétique occitan de l’héritage traditionnel à la modernité, Puylaurens, IDECO éditions, Novembre 2008 (Travail issu de la thèse, 560 p.)

Articles

  • « Responsa a l’Enric Gogaud », pp. 242-246, Lo Gai Saber, Revista de l’Escòla Occitana, Tòme XXXII – 1994-1996, n° 462, 77a annada, estiu de 1996.
  • « Escriure en occitan… per pas res ? », pp. 35-41, BereniceRevista quadrimestrale di studi comaparati e ricerche sulle avanguardie, anno VI, n° 17, lugio 1998.
  • « René Nelli ou la voix de l’être-sans-moi », pp. 109-121, Lengas, 45, Montpellier, Université Paul-Valéry, 1999.
  • « L’utopie Fanjeaux » – Séminaire 1997, CVPM, Carcassone, 1999.
  • « Casimir Prat, Que demoran lo ser », pp. 40-41, ÒC n°CCCXXXIII – XIIIa Tièra, n° 53, Octòbre de 1999.
  • « Poiesis », pp. 42-45, ÒC, n°CCCXXXIII – XIIIa Tièra, n° 53, Octòbre de 1999.
  • « Istòrias d’unas alienacions », pp. 43-61, ÒC – n°CCCXXXIV/CCCXXXV – XIIIa Tièra, n° 54/55, Genièr/Abril de 2000.
  • « Al subjècte del grop Òc », pp. 42-45, ÒC n°CCCXXXVI/CCCXXXVII – XIIIa Tièra, n° 57, Novembre de 2000.
  • « 25na universitat occitana d’estiu », pp. 28-30, Reclams, n°783, Octobre, noveme e deceme de 2001.
  • « L’amour courtois » (Thème du mois), pp. 28-43, Histoire Médiévale, n°47, Novembre 2003.
  • « La vision de la Femna dins La gacha a la cistèrna », in Robert Lafont, le roman de la langue, contribution aux Actes du colloque de Nimes (D. Julien, F. Pic, C. Torreilles, édts.), CELO / William Blake § Co, 2005, Toulouse.
  • « M’avètz dit « Poesia » ?, pp. 7-11, Lo gai saber, n° 500bis, Prima de 2006.
  • « Renat Nelli, un centenari per se remembrar », Lo gai saber, n° 502-503, Tardor-Ivèrn de 2006, pp. 527-546.
  • « Una leiçon de cant modal, pp. 51-52, ÒC, n°CCCLXI – XIIIa Tièra, n° 81, Auton de 2006.
  • « A prepaus de La Tròba, CD de l’integrala cantada dels Trobadors, pp. 52-53, ÒC, n°CCCLXII – XIIIa Tièra, n° 82, Ivern de 2006-2007.
  • « Resorgéncia de la poesia amb lo riu Agamàs », Lo gai saber, n° 506, 89a annada, Estiu de 2007, pp. 120-128.
  • « Talhats dins lo rock, a prepaus de l’òbra de Jep Gouzy » pp. 47-52, ÒC – n°CCCLXV – XIIIa Tièra, n° 85, Auton de 2007.
  • Criticas literàrias (Joan de Solinhac, Lo filh del paire, J@rdindelasdelícias.com, Au delà des rives – les orients d’Occitanie), Lo gai saber, n°507, 89a annada, Auton de 2007, pp. 165-170.

Autres

  • Déodat Roché, sa vie, son temps, son œuvre, 100 p., manuscrit déposé au Centre d’Etudes Cathares – René Nelli de Carcassonne en décembre 1993.
  • Postface à Elles habitent le soir de Casimir Prat, A chemise ouverte & Verlag Im Wald, Toulouse – Rimbach, 1999.
  • Nombreuses chroniques littéraires dans l’hebdomadaire d’informations La Setmana et articles sur le catharisme dans Pays Cathare Magazine.