Nadège Saint Martin

Doctorante en études occitanes

1ère année d’inscription en thèse : 2012

Directrice : Marie-Jeanne Verny

Titre (provisoire) de la thèse :
La création dans l’œuvre poétique de Marcelle Delpastre.

Résumé :
Marcelle Delpastre, auteur bilingue et polygraphe (contes, nouvelles, proses poétiques, poésie, études ethnographiques) a, en près de quarante ans d’écriture, élaboré une œuvre poétique conséquente, aussi bien en français qu’en limousin. Malgré la place importante qu’occupe cet écrivain dans le monde des lettres occitanes du XXème siècle, son œuvre poétique a jusqu’à présent été assez peu étudiée. Cette thèse se propose donc de parcourir l’univers poétique de Marcelle Delpastre et d’en proposer une étude axée autour de la notion de création (essentiellement la création poétique), qui est une notion clé de l’œuvre. Au fil de ses poèmes, Marcelle Delpastre construit une réflexion sur la poésie et les conditions de composition de l’œuvre. Une première partie du travail sera donc dédiée à l’étude de cette thématique et à sa place au sein de l’œuvre. Visant à élargir cette thématique, une seconde partie se centrera sur l’élaboration de l’œuvre en elle-même et cherchera à définir les modalités de la création poétique chez Marcelle Delpastre. Il s’agira de mettre en lumière la manière dont est bâti et structuré l’univers poétique, aussi bien sur le plan formel que thématique, ainsi que son évolution au fil du temps. Sera abordée la question de la forme poétique, dont l’unité de base est le verset, et de son lien avec la poésie religieuse. Une attention sera également apportée aux éléments qui balisent l’œuvre et lui confèrent sa cohérence, notamment le retour marqué de certains motifs et de certaines formes. Enfin, dans un troisième temps, la figure du créateur sera examinée, principalement par le biais de la voix qui se manifeste dans les poèmes, dont une grande partie est à la première personne.