Informations Covid-19

Protocole à adopter en cas de symptômes, en cas de test positif ou en cas de contact avec une personne contaminée par le COVID-19.

Retrouvez dans le bloc de téléchargement ci-contre le plan d'action relatif aux mesures sanitaires qui ont été mises en place par l'université sur la période du 30 octobre 2020 au 10 janvier 2021, dans le cadre du reconfinement national, ainsi que ses annexes.

Ce plan a été réactualisé régulièrement et mis à jour au 24 novembre. Il a été enrichi des différents ajouts des récentes mesures, notamment au niveau des annexes 2 et 3 (protocole d'accueil des usagers et matériel sanitaire mis à disposition).

Je suis personnel ou étudiant-e de l’Université

Un test est fortement recommandé si :

  • Je présente des signes cliniques, même minimes ("rhume ", toux, fièvre).
  • J’ai eu un contact à risque avec une personne testée positive.

Liste des sites de dépistage et conditions d'accès :

Pour identifier les sites de dépistage les plus proches de chez vous et connaître leurs conditions d'accès, rendez-vous sur le site de l'ARS.

Lieux de dépistage COVID en Occitanie :

Je ne dois pas venir à l’Université :

  • Si j’ai des signes cliniques, même si je n’ai pas encore été testé (au moins jusqu’au résultat du test).
    Je contacte mon médecin traitant, ou le 15 si j’ai des difficultés à respirer, et j’applique les consignes que l’on me donne.
  • Si je vis avec une personne testée positive (pendant 7 jours).
  • Si je suis testé positif (pendant 7 jours).
  • Si j’ai eu un contact à risque (au minimum jusqu’au résultat du test).

Un contact est considéré à risque en cas de contact direct avec un cas confirmé sans mesure de protection efficace : ni moi ni la personne infectée ne portait de masque et il n’y avait aucune protection par vitre Plexigla. Et :

  • Si je suis dans la même classe ou le même groupe.
  • Si j’ai partagé le même lieu de vie (logement, etc.) que le cas confirmé ou probable.
  • Si j’ai eu un contact direct avec un cas, en face à face à moins d’un mètre, quelle que soit sa durée. En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risques.
  • Si j’ai partagé un espace confiné (bureau, salle de réunion, véhicule personnel…) ou si je suis resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.

Cette absence sera prise en compte dans le déroulement de la scolarité comme une absence justifiée pour les étudiants ou conduira à un arrêt de travail, ou à un placement en travail à distance ou à une autorisation spéciale d’absence pour les personnels.

Si je suis testé-e positif-ve :

  • Je ne viens pas à l’Université, je m’isole 7 jours.
  • Je préviens mon supérieur hiérarchique (BIATSS), directeur de laboratoire ou directeur de composante (enseignants et enseignants-chercheurs), ou la scolarité et le responsable de formation (étudiants), qui informe le SUMPPS (étudiants) ou le médecin du travail (personnels) à qui je transmets le résultat de mon test par courrier électronique.
  • Si je suis étudiant, je préviens ma composante et je signale, dans la mesure du possible, les contacts à risque de l’Université.
  • Si je suis personnel, j’établis la liste des contacts à risque de l’Université avec mon supérieur hiérarchique et la communique au médecin du travail. La bonne application des mesures barrières limitera le nombre de ces contacts.
  • Je serai appelé par l’assurance maladie à laquelle je communiquerai mes contacts (ceux à l’Université, et ceux en dehors). L’assurance maladie appellera alors ces personnes, pour leur dire qu’elles doivent être testées.

Un-e collègue ou un-e camarade est testé-e positif-ve

  • Si les mesures barrières ont bien été respectées, je ne suis pas un contact à risque.
  • Dans le cas contraire, je me fais tester.

Je suis responsable de composante, de laboratoire ou de service

Un-e étudiant-e ou un personnel m’appelle ou se présente dans les locaux pour me signaler :

Qu’il a des signes cliniques

  • Je lui confirme qu’il ne doit pas venir.  S’il est sur le site, il doit se munir d’un masque, rentrer s’isoler à son domicile et contacter son médecin traitant (en cas de signe de détresse seulement contacter le 11, ou le 15 avant le 11). Dès son départ, j’aère les locaux et signale à la DMG le lieu potentiellement contaminé.
    NB : le service de médecine du travail ne fait pas de test
  • Dans l’attente de confirmation du test RT PCR, la durée de l’isolement est de 8 jours à partir de la date de début des signes, avec au moins 48 h sans fièvre ni difficultés respiratoires chez un cas symptomatique. Elle est de 10 jours à compter de la date de prélèvement du test positif chez un cas asymptomatique. (cf. circulaire du 7 septembre relative à la préparation de la rentrée universitaire 2020 - version révisée).
  • Je lui dis qu’il doit me communiquer par mail les résultats du test dès qu’il en a connaissance.

Qu’il a été appelé par l’assurance maladie car il est identifié comme contact d’une personne positive et doit être testé

  • Je lui confirme qu’il ne doit pas venir.
  • S’il est sur le site, l’isoler et appliquer le protocole.
  • Je lui dis qu’il doit me rappeler dès qu’il a le résultat du test.

Qu’il a été ou va être testé dans le cadre d’une démarche personnelle ou systématique

  • Je lui demande de me rappeler si le résultat est positif.

Qu’il est lui-même positif (= RT PCR positif)

  • Je lui dis qu’il doit rester absent de l’Université 7 jours et j’organise son suivi en télétravail ou son suivi pédagogique.
  • Je transmets immédiatement l’information au SUMPPS (étudiants) ou au médecin du travail (personnels).
    NB : l'assurance maladie appelle la personne directement soncernée, et non le service de médecine du travail

Qu'il vit sous le même toit qu'une personne positive

  • Je lui dis qu'il doit rester hors site de l'Université 14 jours et j'organise son suivi en télétravail ou son suivi pédagogique.
  • Je lui demande de me tenir informé du résultat de son test. si le test est positif, j'informe le SUMPPS (étudiants) ou le médecin du travail ( personnels).

Dans tous les cas, je dois compléter et transmettre le tableau d'informations, pour transmission à l'ARS et au Rectorat, à l'adresse : direction.generale@univ-montp3.fr

 

Contacts :

Docteur Judith Petraud Gross
Directrice du Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS)       
Tél : +33 (0)4 67 14 22 40
covid19.sumpps@univ-montp3.fr

Docteur Jannick HERRMANN
Médecin du Travail
Tél : +33 (0)4 67 14 54 18
medecine-du-travail@univ-montp3.fr