LE PROJET COMPAS, PILOTÉ PAR L'UNIVERSITÉ PAUL-VALERY LAURÉAT DE L'APPEL A PROJETS "TERRITOIRES DE L'INNOVATION PÉDAGOGIQUES" DANS LE CADRE DU PROGRAMME D'INVESTISSEMENT D'AVENIR

Bonne nouvelle en ces temps de confinement, le projet COMPAS, piloté par l'Université Paul-Valéry Montpellier 3, vient de se voir attribuer un financement de 5,6 M€ sur dix ans, dans le cadre de l'appel à projets PIA "Territoires de l'innovation pédagogique".

COMPAS vise à accompagner l'orientation active des lycéens vers l'enseignement supérieur. Associant les universités de l'Occitanie orientale, l'école de chimie, l'école des Mines d'Alès, l'ENSAM, le CROUS et le rectorat de Montpellier, sous le pilotage de l'université Paul-Valéry Montpellier 3, il prévoit des actions diversifiées d'information et d'aide à l'orientation auprès des lycéens de la région Occitanie-Est, notamment dans les bassins infra-régionaux éloignés des centres universitaires. L'objectif, entre autres, est d'assurer aux lycéens et à leurs familles une orientation réfléchie et mûrie par la connaissance concrète des universités et écoles au moyen de visites sur site, de visites virtuelles, d'outils numériques d'information, de rendez-vous de la réussite dans les territoires et d'étudiants ambassadeurs ou de coninuum pédagogique -3/+3.

Au moment où la réforme du baccalauréat entre en vigueur, il est plus que jamais nécessaire d'accompagner les lycéens vers l'enseignement supérieur, en leur donnant la vue la plus exacte possible des formations disponibles. Ce sera le rôle de COMPAS qui reprend et amplifie les initiatives déjà nombreuses que les universités, et notamment l'Université Paul-Valéry, mènent depuis des années auprès des lycéens.

logo

Patrick Gilli, président de l'Université Paul-Valéry, félicite chaleureusement, pour cette réussite, Marc Dedeire, vice-président délégué à la professionnalisation et aux relations avec le monde socio-économique, porteur du projet COMPAS, les directions ayant participé à son écriture (SCUIO-IP, Direction de l'innovation, Direction de l'évaluation et de l'aide au pilotage), les enseignants-chercheurs du LIRDEF, du LAGAM et du CEREQ, ainsi que le rectorat et les universités et établissements partenaires.

Porté par l'université Paul-Valéry pour le compte des universités de Perpignan, Nîmes et Montpellier, de l'école de chimie, ainsi que du rectorat, partenaire majeur du dispositif, le projet COMPAS valide la nouvelle stratégie de coordination régionale adoptée par notre Université et illustre la capacité des acteurs universitaires locaux à s'associer, sur une base volontaire, pour faire gagner notre région. Il témoigne aussi de la confiance accordée par ses partenaires à l'université Paul-Valéry, qui a été choisie comme maître d'oeuvre de l'ensemble.

Ce succès est un encouragement à continuer dans cette voie de la coopération régionale, entre universités indépendantes et conscientes que le partenariat est un atout collectif.