Mouvements étudiants : éclaircissements sur les universités à Montpellier et la situation de l’université Paul-Valéry Montpellier 3

En raison de nombreuses confusions entre les événements à la faculté de droit et le blocage à l’université Paul-Valéry Montpellier3, un éclaircissement semble nécessaire.

Deux universités à Montpellier :

 

  • L’Université Paul-Valéry Montpellier 3, présidée par Patrick Gilli, est une université des Humanités : lettres, langues, arts, sciences humaines et sociales https://www.univ-montp3.fr/

 

  • L’Université de Montpellier (UM), présidée par Philippe Augé, comprend le droit, l’économie, l’environnement, la médecine, la pharmacie, les sciences et techniques, la biologie… https://www.umontpellier.fr/

 

Des situations différentes :

  • L’université Paul-Valéry Montpellier 3 connait depuis le 15 février un mouvement contre la loi ORE. Le blocage du campus de l’université route de Mende a d’abord été perlé (blocage, puis déblocage), il est permanent depuis le 15 mars et vient d’être reconduit pour une durée illimitée en AG le 27 mars. Mais l’université n’est pas fermée : la Bibliothèque universitaire accueille les étudiants ainsi que le SCUIO-IP, les étudiants étrangers peuvent suivre leurs cours et les espaces de restauration sont ouverts. Le budget a été voté et les services continuent d’assurer les missions prioritaires (agents en télétravail ou sur d’autres sites). Le Président s’est exprimé suite à l’AG du 27 mars affirmant que les sessions d’examen seront maintenues.

 

  • La faculté de droit (UM) a été le lieu d’une expulsion violente d’étudiants dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 mars à la suite d’une AG contre la loi ORE. Deux enquêtes (administrative et judiciaire) sont en cours. La faculté est fermée jusqu’au 3 avril.

 

 N’hésitez pas à contacter les services de presse si vous avez besoin de précisions.