Soutenance de thèse

Le Mercredi, 20. novembre 2019 -
9:30 - 13:30
Salle des Actes à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Site Saint Charles

Madame Axelle HYPOLITE

Soutiendra mercredi 20 novembre 2019 à 9 h 30

Salle des Actes à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Site Saint Charles 1 -

une thèse de DOCTORAT

Discipline : Sciences de l’information et de la communication, documentation

Titre de la thèse : Histoire et mutations communicationnelles des œuvres universitaires : du CSO aux CROUS

Composition du jury :

  • Mme Marie-Pierre FOURQUET-COURBET, Professeure, Aix-Marseille Université
  • Mme Isabelle GARCIN-MARROU, Professeure, Sciences Po Lyon
  • M. Robi MORDER, Président, GERME
  • M. Gérard REGIMBEAU, Professeur, Université Paul-Valéry Montpellier 3 directeur de thèse
  • M. Mohamed SIDIR, Professeur, Université de Picardie Jules Verne

Résumé de la thèse

Cette thèse, qui associe des approches historique et communicationnelle, se propose d’observer l’évolution de la communication dans le milieu estudiantin, non pas sous l’angle de l’histoire de l’enseignement ou de l’institution universitaires mais pour éclairer la genèse et l’évolution des œuvres universitaires. Notre étude, à travers des documents d’archives et un état de la littérature, débute par la mise en récit de l’histoire tant organisationnelle que communicationnelle de ces organismes dont les origines remontent au lendemain de la Première Guerre mondiale bien au-delà de la loi  du  16  avril  1955  qui  en  fait  des  organismes  reconnus  de  l’État,  plus  connus  sous l’appellation CROUS (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires).  Nous observons ensuite, en nous appuyant sur des documents historiques et sur une enquête  par  questionnaire  auprès  de  plus  de  trois  mille  étudiants,  ce  que  devient  la communication  organisationnelle,  du  CSO  (Comité  supérieur  des  œuvres)  aux  CROUS actuels,  à  l’ère  d’internet.  Les  applications  numériques  provoquent  un  certain  nombre  de mutations dans la « mise en public » des informations qui ont notamment amené les CROUS à  se  familiariser  avec  la  « communication-marketing »  pour  assurer  leur  visibilité  dans  un environnement concurrentiel. Parallèlement à cela, les pratiques communicationnelles de leur cible principale – les étudiants – ont changé. Ces derniers ont investi les réseaux sociaux dont les modalités de mise en relation invitent les CROUS à revoir encore leur façon de communiquer.