L'UNIVERSITÉ PAUL-VALERY MONTPELLIER 3 ACTIVE PENDANT LE CONFINEMENT

Il nous a fallu trouver les moyens de maintenir la vie universitaire sous une forme nouvelle.
Patrick Gilli, Président de l'Université

Depuis le mois de février et avant même la fermeture de l’université (une cellule de veille a été ouverte le 25 février), nous nous sommes attachés à mettre en place un plan de continuité pédagogique et un plan de continuité administrative qui visent à maintenir le fonctionnement de notre établissement, dans des conditions inédites. Depuis le 16 mars, date de fermeture des universités, toutes les tâches possibles sont réalisées en télétravail et en visioconférences par les personnels administratifs, techniques et de bibliothèques ou les enseignants et enseignants–chercheurs. Nous les remercions chaleureusement pour leur implication dans ces moments plus que difficiles où, confinés, nous devons collectivement trouver les moyens de nous adapter à une situation éprouvante.

La vie universitaire, administrative et technique s’organise

L’essentiel en cette période est de maintenir le lien avec notre communauté, étudiants comme personnels : chaque semaine les informations, actualisées et nouvelles, sont adressées par la présidence à la communauté.

En ce qui concerne nos étudiants, nous avons souhaité mettre en place une activité pédagogique spécifique sous forme de cours et de ressources en ligne pour leur permettre d’avoir, en dépit de la fermeture universitaire, la possibilité de continuer à se former.

D’ores et déjà, il faut aussi envisager les examens du second semestre par des modalités de contrôle alternatives à distance, compte tenu du prolongement du confinement annoncé la semaine dernière par le premier Ministre. Les conseils de l’Université sont mobilisés pour cela.

Nous avons une attention particulière pour des publics plus fragiles, à la fois les étudiants internationaux et les étudiants qui souffrent de la fracture numérique.

Tous nos étudiants internationaux ont été contactés et leur situation individuelle examinée. Nous avons adapté les solutions à chaque cas, y compris celle des rapatriements que l’université a pris en charge.

A ce jour, plus d’un millier de cours, fruit du travail de plusieurs centaines d’enseignants-chercheurs ou enseignants ont enrichi la plateforme de cours en ligne et de ressources propres à l’Université, avec tutoriels et interfaces pour faciliter la prise en main de l’outil numérique par chacun. A ces ressources s’ajoutent les visioconférences et autres dispositifs de dialogues en ligne qu’alimentent les enseignants-chercheurs pour ne pas laisser les étudiants dans l’isolement. Un seul objectif : accompagner les étudiants et les aider à compléter leur formation alors que l’université est physiquement inaccessible. La transmission des connaissances ne s’arrête pas.

Nos étudiants sont également informés des évolutions de la situation et des décisions prises par mails, SMS, site de l’université, réseaux sociaux et tous moyens à notre disposition.

La fracture numérique et la situation financière des étudiants sont aussi, bien sûr, prises en compte.

Pour nos étudiants qui n’ont pas la possibilité d’avoir un ordinateur ou qui ne peuvent se connecter durablement, nous avons lancé à leur destination (ils sont plus de 21 000) une enquête par SMS, inédite à cette échelle, pour qu’ils se signalent, nous fassent part de leurs difficultés et que nous puissions leur apporter le soutien qui réduira cette fracture numérique. Nous avons bon espoir de trouver les solutions pour le plus grand nombre d’entre eux.

Notre objectif global est de travailler à la mise en place des examens en distanciel, pour éviter si possible le report de ces épreuves en septembre, ce qui alourdirait le calendrier des étudiants, des enseignants et des personnels et rendrait difficile la prochaine rentrée.

Entraide

Notre communauté est sur le pont pour subvenir aux besoins de tous ordres. Pour cela des FAQ ont été mises à disposition des étudiants sur toutes les questions qu’ils sont en droit de se poser, quel que soit leur statut (stagiaires, apprentis bénéficiaires de la formation continue, étudiants internationaux, étudiants en situation de handicap).

Des numéros d’appels de services, de psychologues, de médecine préventive, d’aides spécifiques aux étudiants, personnels ont été mis en place pour aider chacun à franchir cette période génératrice d’incertitudes et de stress et où l’isolement apporte une raison supplémentaire d’inquiétude.

A l’instar des autres établissements d’enseignement supérieur et de recherche, l’université Paul-Valéry Montpellier 3 participe à l’entraide plus globale, au-delà de celle apportée à ses personnels et à ses étudiants. C’est ainsi que 250 masques et des kits de protection ont été apportés au CHU de Montpellier, 60 masques et kits distribués à l’association Perce-Neige et à l’EHPAD "foyer Montpellieret", ou encore 1 000 sacs à l’Association humanitaire de Montpellier et des kits de protection à la Protection Civile 34.

 

Merci à toutes et tous.

Prenez soin de vous !

 

Retrouvez sur le site de l'Université

>>> Une plateforme de ressources en ligne pour les enseignants et les étudiants

>>> Une page d'information COVID-19 mise à jour en permanence