ICI SOIT-IL

Du
Mercredi, 26. février 2020 - 20:00 - Jeudi, 27. février 2020 - 19:15
Théâtre La Vignette

Conception, chorégraphie, interprétation Yann Lheureux

« Elle n’a plus de passé sur les talons, hormis de lointaines et entêtantes bribes. » / Extrait du texte de Laurence Vielle

Croyant peut-être le tenir, elle s’invente un présent, maintenant que le passé lui échappe. Mais déjà ce présent se dérobe et inquiète. « Que restera-t-il d’elle, lorsqu’elle aura oublié jusqu’à mon nom ? », se demande le chorégraphe.
Partant du cas de sa propre mère, Yann Lheureux et son équipe ont enquêté sur le terrain de la maladie d'Alzheimer, ouvrant ainsi la problématique intime à un questionnement plus large sur le statut de la mémoire, de la perte, de ses aléas, à l'époque du stockage massif et illimité, des devoirs de mémoire et des oublis collectifs, posant ici Alzheimer en maladie du siècle.
Basée sur les échanges menés avec les différentes personnalités rencontrées (chercheurs en neurosciences, gériatres, psychologues, acteurs associatifs, soignés, soignants), la pièce chorégraphique Ici soit-il se déploie dans un maillage de danses, de sons et de textes, faisant de ce trouble de la disparition une possible source d'apparition. Ou comment l'individu, diminué par ses défaillances, reste malgré tout, un être en devenir.

Tarifs

Mercredi 26 février 2020 / 20:00 Jeudi 27 février 2020 / 19:15

TP 15 € - TR 10 € - LPV 2 € - Yoot 5 € / Tarif super réduit 5€ / Tarif -de 18ans 5€

Durée : 50 min.

[Spectacle co-accueilli avec la Saison Montpellier Danse 2019-20]

Billeterie ICI

Biographie

C’est pour porter des projets chorégraphiques au-devant des publics, où qu’ils se trouvent et dans leur plus grande diversité, que Yann Lheureux imprègne sa Compagnie de son écriture chorégraphique ; une écriture marquée par l’itinérance, qui témoigne d’une exploration du monde, des mondes.
Tantôt sédentaire, tantôt nomade, Yann Lheureux est en quête : celle d’identité, d’autres identités, accueillant l’altérité, entre l’ici et l’ailleurs.
C’est en ce sens qu’il aura marqué sa Compagnie d’une empreinte si reconnaissable, faite d’expériences, de recherches, d’entrecroisements, de défis, de rencontres, de questions, pour décloisonner, pour dépasser les frontières.
L’homme et la Compagnie s’immergent, défendent une idée, un regard, un point de vue de la création chorégraphique et de la danse au-delà de ses espaces conventionnels et des publics consacrés. La compagnie Yann Lheureux ne cesse de décloisonner : elle se déploie hors les murs. Au gré des moments d’investigation, de recherche, de laboratoire, de création et de diffusion.
Entre éphémère et tangible, ancrage et voyage, animé par ces dualités et paradoxes, Yann Lheureux crée, fait voler en éclats les codes établis afin de s’affranchir des contraintes et défendre une forme de liberté : sa liberté.
Après avoir créé des pièces chorégraphiques, qui font l’éloge, au travers de portraits notamment, de la puissance et de la vulnérabilité qui surgit en des artistes aux pratiques singulières, il pose son attention vers les empêchés, les « vulnérables », les oubliés.
/ www.cie-yannlheureux.fr

Distribution / Production

Texte Laurence Vielle
Création sonore Arnaud Bertrand
Création lumières Catherine Noden
Création scénographique Yann Lheureux et Ann Williams
Costumes et accessoires Ann Williams
Assistante à l’écriture Marie Dufaud
Régie générale Lucas Baccini

| Coproduction Les Bambous - scène conventionnée Saint-Benoît de la Réunion, La Maison de la vallée Luz Saint Sauveur, Le Citron Jaune CNAR
| Résidences de territoire CCAS de Montpellier, EHPAD - Françoise Gauffier Montpellier, Les Rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis
| Accueil en résidence Agora-Montpellier Danse, Théâtre du Kremlin Bicêtre