Séminaires de réflexion 2015/2016

Le Groupe de Recherche Interdisciplinaire, agitateur d’idées du projet IDEFI-UM3D, a proposé cette année, en collaboration avec la Faculté des sciences, une réflexion collective sur la pédagogie universitaire (pratiques pédagogiques, usages numériques, relation enseignants-apprenants, etc.) sous forme de séminaires alternant moments de présentation et moments de discussion.

Des Supports pour Apprendre

Séminaire 2016-1

"Des diaporamas pour apprendre" par Jean-Marc Lavaur

L'usage des diaporamas, comme supports de cours et accompagnement d'un discours oral, s'est banalisé dans l'enseignement supérieur mais peu d'études ont testé leur réelle efficacité et recensé les difficultés éventuelles rencontrées par les apprenants (surcharge attentionnelle, difficulté à hiérarchiser les informations et à accéder aux informations essentielles, défilement trop rapide des contenus écrits et illustrés ou manque de synchronisation avec la narration). En se basant sur la théorie de l'apprentissage multimédia (Mayer, 2014 ; Mayer, Lee & Peebles, 2014) nous évoquerons quelques principes multimédia (guidage induit par l’apparition progressive des informations à l’écran et contiguïté spatiale (positionnement et présentation intégrée du texte et des illustrations) qui visent à optimiser l'apprentissage multimédia.

"Le forum, un outil de communication asynchrone pour enseigner et apprendre à l’Université" par Chantal Charnet

Le forum est apparu dans les outils disponibles pour l’enseignement universitaire avec la mise en place des espaces numériques de travail (ENT) et des plateformes d’apprentissage. Des stratégies pédagogiques se sont alors développées grâce aux fonctionnalités de cet instrument numérique dans les pédagogies hybrides et à distance.  Nous proposons de dégager et d’analyser ses usages communico-pédagogiques dans un enseignement universitaire et de montrer quelles compétences il permet de faire acquérir aux étudiants à partir d’exemples effectifs.

Des Activités pour Apprendre

Séminaire 2016-2

"La pédagogie active via le management de projet (PIA2) : Un outil de développement du Capital émotionnel" par Bénédicte Gendron

Issus des méthodes actives, les outils et techniques d’apprentissage utilisés par la démarche de management et la conduite de projet (PIA2) travaillent les compétences émotionnelles sociales et personnelles des apprenants. Les apprenants deviennent acteurs de leurs projets et apprennent à se connaître. Dans cette démarche, l’esprit d’équipe tient une place principale. La démarche utilise d'entrée pour la constitution des groupes de travail un bref questionnaire qui aide les apprenants à identifier leur profil parmi quatre catégories (manager, visionnaire, analyste et collaborateur). En laissant la place libre au plaisir, à l’interactivité et à la créativité, par l’utilisation de matériels et outils tels que paperboards, post-its, organisation de brainstorming, on facilite l’engagement des apprenants en les impliquant davantage dans le projet par l’action. La diversité des compétences conditionne fortement l’efficacité du travail ainsi que la réussite du projet.

"Des films pour apprendre" par Jean-Marc Lavaur

Si le recours à des films de fiction est très fréquent dans certaines disciplines universitaires (études des langues et des cultures étrangères, histoire, sociologie ou ethnologie) avec quelquefois des objectifs précis (apprentissage des langues en contexte), il paraît peu répandu dans d'autres disciplines où le lien avec le cinéma paraît moins évident ou en tout cas plus indirect. A partir d'exemples empruntés à différents domaines de la psychologie, nous montrerons comment la fiction narrative associée à différents supports filmiques (synopsis, photographies, storyboards, films annonces ou séquences) peut aider à la compréhension de concepts fondamentaux de la discipline et éveiller l'intérêt des étudiants à de nouvelles thématiques de recherche.

"Des jeux sérieux ?" par Thierry Serdane et Patrice Cervellin

Est-ce bien sérieux de vouloir faire du jeu sérieux ? Le « serious game » ne cesse d’être plébiscité dans de nombreux domaines  au point de devenir un marché au croisement du jeu vidéo et de la formation. Pourtant  les études produites sur le sujet sont pour le moins contrastées sur leur efficacité.  Cette communication cherchera à éclairer le sujet  en fournissant quelques clés de compréhension d’un concept valise dont on ne sait plus trop ce qu’il définit.

Des Temps pour Apprendre

Séminaire 2016-3

"Le temps pédagogique et la structuration de la relation" par Patricia Jullia

L’étudiant de première année paraît souvent perplexe à son arrivée à l’université et il devra modifier progressivement ses pratiques d’acquisition des connaissances. Tout au long de sa formation, il va apprendre à apprendre d’une manière évolutive qui le conduit graduellement vers l’autonomie nécessaire à sa professionnalisation. Nous nous proposons d’inter oger ce long parcours selon deux points de vue : celui de l'étudiant et celui de l’enseignant. En d’autres mots, comment se structure le rapport au temps et à la relation pédagogique qui l’accompagne de la licence première année au master 2 professionnel ? Quels sont les temps de l’appropriation des dispositifs, des connaissances, de la construction de la relation entre les différents acteurs ?

"Espace et temps d'apprentissage" par Cécile Poussard

Avec l'utilisation du numérique, les unités classiques de lieu, de temps et d'action volent en éclats : présentiel amélioré, hybridation, autoformation guidée, formation à distance… Nous analyserons quelques-uns de ces dispositifs à la lumière des deux paramètres que sont l'espace et le temps d'enseignement et d'apprentissage et nous proposerons de réfléchir à leurs recombinaisons possibles.

Des Dispositifs Hybrides

Séminaire 2016-4

"Hybridation dans l'enseignement supèrieur" par Elke Nissen de l'université de Grenoble Alpes

Les formations hybrides ont le vent en poupe dans l'enseignement supérieur en France, et en même temps posent un certain nombre de questions. Ainsi, tout d’abord, qu’est-ce qui amène les enseignants à recourir au numérique dans leurs pratiques pédagogiques ? Quelles sont les caractéristiques fondamentales des formations hybrides, qui peuvent prendre des formes extrêmement variées ? Quelle est la perception de cette hybridation des formations par les étudiants ? Les éléments de réponse qui seront apportés à ces questions sont issus des recherches ingénieriques de la conférencière, d'une enquête récente menée auprès des enseignants de l’université Stendhal, ainsi que des questionnements initiaux dans le cadre d’un projet Idefi numérique, ReFlexPro, qui vient de démarrer.

Des nouvelles méthodes pour évaluer

"Comment améliorer la qualité des apprentissages à l'aide de l'évaluation des enseignements ?" par Jean-Loup CASTAIGNE, École Nationale Supérieure d'Architecture de Lyon (ENSAL)

L’évaluation des enseignements dans l’enseignement supérieur en France est obligatoire. Quelles sont les conditions pour que ces évaluations aient un impact sur la qualité de la formation des étudiants ? La qualité d’un enseignement peut-elle être mesurée à partir des réponses des étudiants à des questionnaires ? Quelles dimensions mesurer ? Au-delà de la mesure, comment utiliser ces données pour améliorer la qualité des enseignements ?

"Entre engagement et distanciation : dimensions, formes et enjeux de la co-évaluation à l'université"  par  Catherine Delavergne

Trois facettes de la co-évaluation sont identifiées : une dynamique de reconnaissances plurielles de compétences (la co-évaluation des apprentissages), un levier favorisant l’apprentissage (la co-évaluation pour l’apprentissage), un curriculum d’apprentissage d’une compétence sociale et cognitive (la co-évaluation comme apprentissage). Nous questionnerons les enjeux pour ces trois dimensions, à partir de quelques exemples d’introduction de situations et de dispositifs de co-évaluation à l’université.