Habilitation à diriger des recherches

« L'Habilitation à Diriger des Recherches sanctionne la reconnaissance du haut niveau scientifique du candidat, du caractère original de sa démarche dans un domaine de la science, de son aptitude à maîtriser une stratégie de recherche dans un domaine scientifique ou technologique suffisamment large et de sa capacité à encadrer de jeunes chercheurs. Ce diplôme national permet notamment d'être candidat à l'accès au corps des professeurs d'université. » (Arrêté du 23 novembre 1988 - art. 1).

 

RECOMMANDATIONS

Le cadre réglementaire de l'habilitation à diriger des recherches est précisé par l'arrêté du 23 novembre 1988, modifié par l'arrêté du 13 juillet 1995. Les dispositions très générales prévues par ces textes laissent une certaine latitude aux universités, dans le cadre de leur autonomie, pour soumettre l'autorisation d'inscription à ce diplôme au respect par les candidats d'un certain nombre d'exigences. Les recommandations qui suivent leur sont destinées afin de les aider dans la préparation de leur dossier. Elles s'adressent également aux directeurs des écoles doctorales et aux directeurs de recherche qui sont les interlocuteurs naturels des candidats et auxquels il reviendra de les adapter en fonction des impératifs des disciplines concernées.
A cet égard, les candidats sont invités à s’informer auprès de la section du C.N.U. dont ils relèvent et auprès des associations de spécialistes sur leur critères qui ont cours lors de l’évaluation des dossiers, aussi bien pour le contenu du dossier scientifique que pour la composition et la dimension du document de synthèse.

 

Choix d’un tuteur

Bien qu’il ne soit pas exigé par les textes, le choix d’un tuteur s’impose à l’évidence, afin de guider le candidat dans la préparation de son dossier, dans le suivi des démarches administratives et dans l’organisation de la soutenance. Le tuteur devra être choisi parmi les professeurs titulaires ou les directeurs de recherche habilités en poste à l’UPV.

Délai à respecter après la thèse

Dans le cas d’une demande d’inscription en HDR, il est recommandé que, sauf cas exceptionnel, trois années au minimum se soient écoulées depuis la soutenance de la thèse.

Respect du calendrier

Au vu de la chronologie des opérations, dont l’enchaînement suppose un respect scrupuleux des procédures et du calendrier, il ne semble pas raisonnable d’envisager un délai inférieur à 6 mois entre le dépôt de la demande et la présentation des travaux devant le jury. Dans la perspective des soutenances devant intervenir au mois de décembre (les plus fréquentes depuis quelques années, en raison des dates de dépôt des demandes pour la qualification par le C.N.U.), il est vivement recommandé de déposer les dossiers de candidature auprès du secrétariat du Conseil Scientifique au mois de juin.