Fondation hiérolexique

Mot de la Présidente de la Fondation (?)

Le développement des partenariats et des relations avec le monde socio-économique est un axe important de notre politique d’établissement. La fondation universitaire Lexicographie de l’Égyptien ancien a été, dès l’automne 2008, la première fondation universitaire française créée dans le domaine des Sciences Humaines et Sociales.

A travers cette fondation, notre université affirme ainsi sa volonté de conforter son excellence scientifique dans les domaines archéologique et historique, d’accroître son rayonnement international et de développer la recherche et la diffusion de la culture scientifique en réalisant le premier dictionnaire égyptien ancien - français depuis l'époque de Champollion.

Ces travaux permettront de dresser un inventaire sur des bases scientifiques rigoureuses et de définir les principes d’une grammatologie du système hiéroglyphiques. Le dictionnaire offrira trois niveaux d’information destinés aux chercheurs, aux enseignants et aux étudiants et contiendra plus de 23 000 vocables. 

La fondation universitaire bénéficie aujourd’hui d’un soutien d’exception à travers la donation de Madame El Nouthy , veuve du Professeur Hassan El Nouty (1925-2007) qui a notamment reçu le Prix France-Egypte pour sa thèse de doctorat, Le Proche-Orient dans la littérature française de Nerval à Barrès, qui permettra de renforcer les liens déjà anciens et étroits qui existent entre notre université et l’université du Caire,  et plus largement avec la communauté égyptologique internationale.

Anne Fraïsse
Présidente honoraire de l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3

Présentation de la fondation

A travers le monde et depuis des décennies, l’Égypte et ses vestiges fascinent toutes les couches de la société. La fondation Hiérolexique a pour mission de réaliser des activités de recherche dirigées et menées par Dimitri Meeks dans le but d'établir le premier dictionnaire égyptien ancien-Français depuis l'époque de Champollion soit près de 200 ans. On entend par égyptien ancien, la langue morte parlée au début du IIIème millénaire avant notre ère jusqu’au IIe siècle après, sur le territoire de l’actuelle vallée du Nil égyptienne. La réalisation de cet ouvrage représentera donc une avancée considérable dans le domaine de l'égyptologie.

En effet, depuis le début de leur discipline, les égyptologues n’ont jamais dressé l’inventaire des signes hiéroglyphiques employés durant toute l’histoire de cette écriture. Les seuls dictionnaires existants aujourd’hui, publiés en allemand ou en anglais, se limitent en général à reproduire avec des améliorations souvent mineures, les traductions proposées dans le grand dictionnaire allemand de l’Académie de Berlin publié de 1925 à 1931.

L’élaboration de cet ouvrage permettra de dresser cet inventaire sur des bases scientifiques rigoureuses et de définir les principes d’une grammatologie du système hiéroglyphiques. Le dictionnaire offrira trois niveaux d’information destinés aux chercheurs, aux enseignants et aux étudiants et contiendra plus de 23 000 vocables. 

Fondé sur la documentation lexicale recueillie par Dimitri Meeks durant les trente dernières années, le dictionnaire sera régulièrement mis à jour. Il sera disponible en version anglaise et arabe sur une grande base de données consultable en ligne. Véritable corpus des mots d’aujourd’hui, il deviendra l’outil de base pour l’ensemble de la communauté égyptologique. Ce projet de grande envergure est réalisé en partenariat avec l'association Hiérolexique. L'association "Hiérolexique" regroupe initialement les égyptologues de l’Université Paul-Valéry soucieux d’apporter leur aide et leur soutien au programme de dictionnaire Hiéroglyphique. En 2011, la fondation "Hiérolexique" a bénéficié d'une importante donation qui servira à favoriser les projets de la fondation. 

Actions et projets

La donation reçue par Madame El Nouty renforce les liens déjà anciens et étroits entre l’Université du Caire et l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.  Dans le cadre d’une convention de partenariat entre les deux universités, la fondation Hiérolexique s’engage à financer les projets suivants :

  • la création de bourses intitulées « Bourse Professeur Hassan El Nouty » au profit d’étudiants de la faculté d’archéologie de l’université du Caire,
  • la participation à des chantiers archéologiques conjoints entre les deux universités ; en particulier les chantiers de Oxyrhinchos et Saqqâra,
  • le financement d’un fonds documentaire de base à l’université d’archéologie du Caire,
  • la réalisation du premier dictionnaire Hiérolexique. Les chercheurs égyptiens ayant en charge la traduction en arabe du dictionnaire.

Vous souhaitez participer aux projets de la fondation Hiérolexique, n’hésitez pas à nous contacter.