Soutenance de thèse

Le Mercredi, 13. janvier 2021 -
14:00 - 18:00
À distance

Madame Sylvie COUDERC

Soutiendra mercredi 13 janvier 2021 à 14 h 

En tout distanciel

une thèse de DOCTORAT

Discipline : Psychologie spécialité Psychologie du développement

Titre de la thèse : Burnout chez les professionnels accompagnant des adultes avec un trouble du spectre de l’autisme et une déficience intellectuelle

Composition du jury : 

  • Mme Amaria BAGHDADLI, Professeure, Université de Montpellier, codirectrice de thèse
  • M. Xavier BORTEYROU, Professeur, Université Paris Descartes
  • Mme Émilie CAPPE, Professeure, Université Paris Descartes 
  • Mme Florence COUSSON-GELIE, Professeure, Université Paul-Valéry Montpellier 3, directrice de thèse
  • M. Éric PERNON, Maître de conférences, Université Paul-Valéry Montpellier 3
  • M. René PRY, Professeur, Université Lumière Lyon 2

Résumé de thèse :

Introduction : Les professionnels de soutien direct (PSD) accompagnent des adultes avec un trouble du spectre autistique (TSA) et une déficience intellectuelle (DI) hébergés dans des institutions médicosociales. Ces PSD, sans formation spécialisée au TSA, sont exposés au stress chronique lié aux accompagnements de ces résidents. Ils doivent s’ajuster avec des stratégies de coping adaptées aux besoins et aux comportements problèmes des résidents. Toutefois, des difficultés d’adaptation constituent un risque de burnout pour ces professionnels, qui est caractérisé par un épuisement émotionnel, une dépersonnalisation et une perte d’accomplissement personnel élevés. Les objectifs de l’étude sont d’évaluer les niveaux de burnout des PSD accompagnant des adultes avec un TSA et une DI, d’étudier les déterminants du burnout (les antécédents sociodémographiques et professionnels et les processus transactionnels) et d’identifier le rôle médiateur et modérateur du coping et de la satisfaction du soutien social perçu entre le stress perçu et le burnout.
Méthode Au total, 125 PSD français accompagnant des adultes avec un TSA et une DI ayant participé à l’étude EFAAR (Evaluation de la fragilité des adultes avec un trouble du spectre autistique et une déficience intellectuelle, avançant en âge) ont été inclus. Chaque participant a répondu à cinq questionnaires mesurant le burnout (MBI), des variables sociodémographiques et professionnelles, le stress perçu (ALES.vf), la satisfaction du soutien social perçu (QSSP) et les stratégies de coping (WCC-R).
Résultats : La plupart des PSD (61,1 ; n = 77) ont un risque élevé de burnout caractérisé par une perte d’accomplissement personnel. Le stress perçu comme une perte prédit des niveaux élevés d’épuisement émotionnel et de dépersonnalisation. Le coping centré sur l’émotion prédit un niveau élevé de dépersonnalisation. Il existe une relation positive entre le stress perçu comme un défi et l’accomplissement personnel, seulement si les professionnels n’utilisent pas de coping émotion et seulement s’ils ont une satisfaction faible de soutien social perçu. La satisfaction du soutien social perçu médiatise et augmente la relation entre le stress perçu comme un défi et l’épuisement émotionnel et diminue la relation entre le stress perçu comme une perte et l’épuisement émotionnel. 
Conclusion : Les PSD d’adultes avec un TSA-DI sont fragilisés par une perte d‘accomplissement personnel et l’utilisation d’un coping émotion alors qu’ils perçoivent les accompagnements avec les résidents comme des défis. Nos résultats sur la satisfaction du soutien social perçu suggèrent que le travail d’équipe est un facteur de stress supplémentaire. Les PSD ont besoin d’un soutien institutionnel adapté pour réduire le coping émotion face au TSA et protéger la relation positive qu’ils ont avec les adultes TSA-DI.