Emilie Soulier - Chargée de promotion culturelle

chargée de rédaction et de promotion culturelle

Master Information-Communication, parcours Communication publique, associative et culturelle, promo 2016

" Après l'obtention de mon diplôme, j'ai rapidement intégré la Médiathèque André Malraux de l'Agglomération Béziers Méditerranée en temps de chargée de rédaction et de promotion culturelle. Je suis restée très peu de temps au chômage (3 mois). Mon apprentissage au sein de la Préfecture de l'Aude et mon réseau m'ont permis de trouver rapidement un emploi.

Aujourd'hui, je suis donc chargée de rédaction et de promotion culturelle au sein de la Médiathèque André Malraux. J'ai pour mission principale de penser et concevoir la stratégie de la communication de la médiathèque, en lien avec la direction de la communication de l'Agglomération.

De façon plus concrète, mes missions s'articulent autour de 4 volets :

  • concevoir, rédiger, diffuser et promouvoir tous les supports de communication papier
  • gérer les relations presse et les invitations
  • convevoir et participer à des événements culturels
  • participer au volet web (en intégrant du contenu sur le site et en participant à la stratégie de communication numérique).

Mon métier me permet d'aborder la communication sous tous ses aspects et à destination de tous les publics (enfance, adultes, étudiants, etc.). Le secteur culturel est un domaine riche et très intéressant, ce qui rend mon métier très agréable au quotidien. De plus, toutes nos animations sont gratuites et accessibles à tous, la barrière pécuniaire n'est donc pas présente, je propose donc aux administrés de passer un bon moment pour écouter une conférence, voir un spectacle, assister à un atelier. C'est un réel atout dans la diffusion du message.

Il est vrai qu'en Licence on se pose énormément de questions sur l'avenir. C'est en réalité en Master que j'ai compris, l'importance et l'intérêt de ma formation. Grâce à elle, j'ai un réel bagage théorique et pratique dans le secteur de la communication. J'ai pu étudier les faiblesses et les atouts de la communication et ainsi limiter au maximum les faux pas. De plus, j'ai une capacité à traiter les dossiers rapidement et à mesurer leur importance grâce à ma formation. Le parcours COMPAC m'a permis de me spécialiser dans le domaine de la communication publique, culturelle et associative. J'ai réalisé ce parcours en apprentissage en tant qu'apprentie assistante communication au sein de la préfecture de l'Aude. J'ai pu mettre en parallèle mes connaissances théoriques avec le monde professionnel. Cette formation m'a été utile et est encore utile au quotidien."