Mathieu Cellier - Responsable Environnement

Responsable Environnement au sein de la Direction Développement Sud d’EDF Renouvelables

Master Ingénierie Environnementale et Développement Durable des Territoires, aujourd'hui IGPE, promo 2010

"Mon stage de Master a été directement suivi d’un CDI au sein d’un bureau d’études spécialisé en environnement. En tant que chargé d’études environnementales, je réalisais des dossiers règlementaires (études d’impact, dossiers loi sur l’eau, dossiers CNPN, etc.) et expertises environnementales (diagnostics faune-flore, études hydrauliques, etc.) pour le compte de différentes maîtrises d’ouvrage publiques ou privées (ASF, RFF, départements, régions, DREAL, aménageurs, etc.).

J’ai intégré EDF renouvelables en 2014, en tant que Chargé d’affaires environnementales. L’expérience acquise en bureaux d’études a été une réelle plus-value puisqu’il m’a permis d’apporter des conseils de qualité cette fois-ci en tant que maître d’ouvrage.  Je suis Responsable Environnement depuis 2016 avec l’objectif de créer un Pôle environnement composé de plusieurs Chargé d’Affaires environnementales. EDF Renouvelables développe des énergies renouvelables (éolien, solaire, stockage), construit les installations et gère leur exploitation jusqu’au démantèlement. J’interviens au stade du développement des projets, depuis la prospection des sites jusqu’à l’obtention des autorisations administratives. Avec mon équipe, nous sommes les garants de la sécurisation des demandes d’autorisation environnementale et des études d’impacts des projets de parcs éoliens terrestres et des parcs photovoltaïques au sol et flottants de la moitié sud de la France, de la Corse et des DOM-TOM. A ce titre, nous définissons la stratégie environnementale des projets et assurons leur suivi :  analyse environnementale de sites en prospection, dimensionnement, suivi et validation des expertises (études écologiques, paysagères, hydrauliques, etc.), présentation et défense des études environnementales à un public varié (grand public, associations environnementales, administrations, élus, etc.). Je représente également la société dans le cadre de groupes de travail en lien avec les DREAL ou le Ministère de la transition Ecologique et Solidaire : établissement de doctrines concernant des protocoles d’études environnementales, capitalisation de retours d’expérience, etc.

La pluridisciplinarité du Master, associé à l’intervention majoritaire de professionnels et de nombreuses visites de sites m’a permis d’obtenir une vision élargie et transversale nécessaire à l’obtention d’une compréhension fine des problématiques environnementales que peut rencontrer un aménageur. Cela était d’autant plus important pour atteindre mon objectif d’intégrer un bureau d’études d’ingénierie qui travaille sur de multiples projets (routes, industries, projets ENR, etc.) aux problématiques environnementales variées."