Franck Portenier - Journaliste Reporter d'Images

Journaliste reporter d'images au sein du service audiovisuel de la gendarmerie nationale

DEA en littératures françaises et comparées (actuellement Master 2), promo 2000

"J'ai obtenu en juin 2000 un DEA en littératures françaises et comparées, après une maîtrise en "Arts du spectacle". J'ai prolongé mes études en Doctorat, mais je n'ai jamais pu trouver le temps de valider ma thèse. J'ai terminé mes études en troisième année de doctorat, avec comme directeur de thèse monsieur Christian Rolot. Mon travail doctoral avait l'ambition, à la lumière sociocritique, de montrer en quoi le cinéma de Robert Guédigian renouvelle le cinéma néo- réaliste français des années 30 notamment.

J'occupe actuellement la fonction de journaliste reporter d'images au sein du service audiovisuel de la gendarmerie nationale. Je suis donc gendarme, spécialisé dans les métiers de l'audiovisuel et du journalisme depuis août 2011. Plus précisément, je suis à la fois technicien et réalisateur de produits audiovisuels variés à destination principalement de la communication interne de la gendarmerie, et qui peuvent prendre les formes suivantes :

  • Reportage type brève JT
  • Reportage de guerre en OPEX (Centrafrique, Afghanistan, etc.)
  • Films de communication institutionnels
  • Films pédagogiques à destination de la formation initiale et continue des militaires de la gendarmerie nationale
  • Films de fiction

Avant de pouvoir obtenir un poste au sein du service audiovisuel de cette institution, j'ai dû pendant 7 ans effectuer un travail plus "traditionnel" de gendarme au sein de la garde républicaine. Plus précisément j'ai été affecté au sein d'un service de protection du Président de la République à l'Elysée. Et puis, en février 2011, j'ai répondu à un appel à volontaires pour servir au sein du centre de production multimédia de la gendarmerie nationale nouvellement créé à Limoges, ville de ma compagne de surcroît.
Après avoir fait valoir ma formation universitaire, j'ai rapidement été retenu pour évoluer dans ce service dédié à la formation et à la communication de la gendarmerie.

Afin de me former et d'être un journaliste reporter d'images rapidement opérationnel, mon employeur a financé pendant 8 ans de nombreux stages de perfectionnement dans les domaines suivants :

  • Opérateur de prise de vue caméras broadcasts et hybrides
  • Monteur Final Cut Pro10
  • Opérateur son et lumière

En plus de ces stages, plusieurs journalistes reporters d'images confirmés de TF1, France Télévision et M6 sont venus parfaire ma formation.

L'université, NOTRE université devrais-je dire, m'a permis de bénéficier d'une solide culture générale, d'acquérir une formation intellectuelle digne de ce nom, des méthodes rigoureuses de travail qui me servent dans mon quotidien, mais surtout un diplôme sans lequel je n'aurais pu faire le métier que j'ai la chance de faire aujourd'hui."